Le Tour de France : contre-la-montre sous surveillance et haute sécurité en Mayenne

30 juin 2021 à 6h36 - Modifié : 30 juin 2021 à 6h36 par Dolorès CHARLES

Tour de France - Mayenne
Crédit: Département de Mayenne

C'est la 5ème étape du Tour de France aujourd'hui en Mayenne : "S'il y a un barbecue, il faut éviter que les coureurs se prennent la fumée."

Le Tour de France, et ses maillots jaunes, verts et à pois, et ses petits cadeaux lancés depuis la caravane. Cette année, le Tour est marqué par les chutes de coureurs. Hier, une minute de protestation a été observée par les cyclistes à Redon, alors que le contre-la-montre prendra son départ ce midi de Changé en Mayenne. Priorité est donné à la sécurité sur les 27 kilomètres de route. L'étape du jour est particulière car les cyclistes pédalent seul - pas en peloton, et vite !

Changé-Laval

Depuis un an, c'est l'obsession d'Arnaud Macron, le directeur des routes et rivières pour le Département de la Mayenne. Il a été marqué par sa première rencontre avec les organisateurs de la Grande Boucle, chargés de tracer le parcours.

"Ils nous ont montré des points de détails que nous on ne connaissait même pas. En disant à tel endroit, il faut protéger, là, les coureurs vont passer des deux côtés du rond-point il faut mettre des ballots (de paille), là il faut supprimer un plateau surélevé, ici il faut l'aplanir et faire attention aux fissures longitudinales sur la chaussée pour pas que le cycliste mette sa roue dans une fissure, bien mettre à niveau les plaques de voirie. On prend en charge la protection des panneaux, des poteaux, les têtes de pont saillantes si un coureur fait une chute. Je vous dirais qu'on aimerait bien que le premier coureur s'élance pour être rassuré et ne pas avoir de surprises."

Tour de France - Arnaud Macon
Crédit: Cédric Mané

Un gros chantier

Le gros de son travail, c'est de faire cohabiter tous les acteurs du Tour de France, sur un bord de route à la largeur généralement réduite :

"Cela a été un gros - gros travail. Il faut prévoir des points de restauration, ça parait bête mais quand vous mettez un food-truck au bord de la route, eh bien il ne faut pas le mettre à cet endroit. Imaginez qu'il y ait un barbecue et que de la fumée traverse la chaussée pendant qu'un coureur passe. Il y a des partenaires mayennais qui interviennent et des associations ont monté des animations au long du parcours, il faut savoir comment ils accèdent à ces points-là et comment les pompiers y accèdent si une personne est en difficulté. Tout au long de la journée, il faut aussi maintenir un dispositif assez lourd en termes d'accès piéton et véhicules."

Tour de France - Arnaud Macron
Crédit: Cédric Mané

La tâche se complique jusqu'à la fin

En plus des impondérables de mise en sécurité du parcours, il y a toujours des imprévus et des demandes de dernière minute qui compliquent la tâche, explique Arnaud Macron :

"Vous prévoyez un parking par exemple près d'un point créneau, mais on nous signale qu'un partenaire officiel s'installe et ce n'était pas prévu à la base, il faut donc leur réserver une zone et filtrer leurs invités en dehors du public classique. Peut-être que ce partenaire, il va vouloir mettre une tribune, ses invités vont devoir traverser le circuit parce que forcément le parking et la tribune ne sont pas du même côté ce serait trop beau, et il faut prévoir des policiers pour contrôler le passage des gens entre deux coureurs. Je vous dirais bien que le premier coureur s'élance pour être assuré que tout se passe bien et qu'il n'y ait pas de mauvaises surprises."

Tour de France - Arnaud Macron
Crédit: Cédric Mané