Une charte pour plus de produits locaux dans les grandes surfaces

10 décembre 2020 à 5h53 - Modifié : 10 décembre 2020 à 6h34 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST
Le Super U de Carquefou
Crédit: Alexandra Brunois

Pour promouvoir et développer ces produits locaux dans les grandes surfaces, la CCI de Nantes/Saint-Nazaire et la Chambre d'Agriculture des Pays-de-la-Loire viennent de signer une charte d'engagement avec plusieurs enseignes de la grande distribution : Système U, Leclerc, Auchan, Intermarché et Carrefour. Rencontre avec un patron de Super U.

La crise sanitaire et les confinements successifs fragilisent de nombreuses filières… C’est le cas des producteurs locaux.Pour aider ces producteurs à écouler leurs marchandises, une charte vient d'être signer en Loire-Atlantique.






Il s’agit de favoriser le rapprochement des consommateurs et des producteurs locaux. Les explications de Pascal Claret, associé (directeur) des magasins Super U de Carquefou et La Chapelle-sur-Erdre.


Écouter le podcast
« L’idée c’est d’accompagner et de permettre aux producteurs locaux qui n’ont pas de lien direct avec la grande distribution d’avoir les contacts, de pouvoir venir nous voir, de savoir de quoi on va parler… parce que dans la charte on a des obligations les uns vis-à-vis des autres protéger nos consommateurs… et de construire avec eux et voir comment on peut rentrer les produits en rayons, pour les aider. Pour certains, c’est du ponctuel, pourquoi ? parce qu’ils espèrent bien retrouver du travail avec les restaurateurs quand ils vont ouvrir, parce que la branche la plus touchés ce sont les producteurs locaux qui travaillaient exclusivement avec les restaurateurs ».


Super 5.jpg (2.42 MB)


Pascal Claret dans les rayons du Super U de Carquefou


"APPORTER UNE PIERRE A L'EDIFICE"


Une solution pour les producteurs locaux d’écouler leurs marchandises… Une manière aussi pour les grandes surfaces d’apporter leur pierre à l’édifice. Pascal Claret…


Écouter le podcast
« Malheureusement il y a déjà de la marchandise qui a été perdue… Quand on travaille sur du produit frais, les produits c’est dans la semaine qu’on doit les vendre. Donc il était urgent de faire quelque chose. On n’a pas la prétention de pouvoir aider tout le monde. On n’a pas la prétention de dire on va sauver le marché, c’est apporter notre pierre à l’édifice pour essayer de les accompagner le mieux possible, pour lorsqu’on va sortir de ce confinement, on soit tous présent pour redémarrer et relancer l’économie ».


Super U 4.jpg (2.67 MB)


Grâce à cette charte, les producteurs locaux qui ne pouvaient plus écouler leur production auprès des restaurateurs (toujours fermés) peuvent dont entrer en lien plus facilement avec les grandes enseignes… Mais quand on parle de produits locaux, de quoi parle-t-on ? Pascal Claret…


Écouter le podcast
« Sur la région nantaise, on va parler du maraîchage mais aussi des gens qui font de la transformation… des glaces, de la compote, des jus de pommes, des jus de fruits… il y a des gens qui transforme du lait et qui font du fromage… on a des gens qui vont à la pêche… sur l’Erdre… à Carquefou la semaine dernière, on a le pisciculteur du coin qui était présent dans notre magasin pour l’aider à écouler les sandres, brochets et silures qu’il avait en stock puisqu’il travaillait d’habitude avec la restauration et comme c’était fermé, on a fait des petits coffrets pour offrir/vendre aux consommateurs pour l’aider ».


Parmi les marques connues en Loire-Atlantique, le Super U de Carquefou commercialise notamment les Bières du Bouffay, les glaces de la Fraiseraie, les charcuteries artisanales Des Trois Rivières,… mais aussi les huîtres d’Alain Gendron à Noirmoutier et des produits nouvellement commercialisés comme les glaces « Le Blanc Glacé » produites à Sucé-sur-Erdre.


Super U 1.jpg (2.17 MB)


La charte est reconduite tacitement entre les parties… Après le déconfinement, ça sera aux producteurs locaux de savoir s’ils veulent ou pas poursuivre leur collaboration avec les grandes surfaces… Certains feront peut-être le choix de diversifier leur distribution : restaurateurs, marchés et grandes surfaces.


LES JUSTES : une charte pour les producteurs laitiers


L’accompagnement des petits producteurs, c’est l’ADN de Système U qui travaille depuis sa création avec les producteurs locaux… Précurseur dans l’économie circulaire, l’enseigne compte poursuivre ce travail… Elle vient d’ailleurs de signer une nouvelle charte… Lui même producteur de pommes, Pascal Claret tient à travailler avec les producteurs du terroir


Écouter le podcast
« (...) Système U a signé une charte avec des producteurs laitiers du 44, ça s’appelle les Justes… L’idée c’est quoi ? C’est mieux rémunérer les agriculteurs pour que demain on puisse les avoir à nos côtés pour qu’on les fasse vivre et avoir des produits sains à proposer à nos clients. C’est ça aussi l’économie circulaire parce que demain si c’est gens-là ne peuvent plus vivre, ils ne vont plus employer de transporteurs, de gens pour récolter les produits, tout ça fait qu’on va avoir une dégradation de l’économie en local et comme on est des magasins locaux… je pense qu’on a un intérêt aussi à apporter une contribution, on défend le local pour les intérêts de tout le monde (...) ».


A suivre un sujet complet ce jeudi midi dans Sur Place ou à Emporter avec Julie et Fabien.