Bretagne

Un manque de 35 000€ pour l'Echonova de Saint-Avé

05 avril 2019 à 08h17 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Alexandra Brunois

L’Echonova tombe de haut... La salle de musiques actuelles du pays de Vannes, créée en 2010, vient d’apprendre par simple courrier que les subventions du département du Morbihan ne seront pas renouvelées en 2019. Le choc ! Reportage d'Emilie Plantard

La lettre date du 8 mars 2018 et le message tient sur quelques lignes : Le département du Morbihan prévient qu’il ne pourra pas soutenir financièrement l’Echonova en 2019. Manque à gagner, 35.000 euros. Pour l’équipe de la salle de musiques actuelles, c’est la douche froide. Sylvie Sculo, présidente de la R.E.M.A (Régie Equipement Musiques Actuelles), ne comprend pas cette décision brutale de la part de la collectivité, partenaire historique du lieu.

Écouter le podcast
"Nous ce qu'on regrette c'est de l'apprendre tard, quand on est au mois de mars pour un budget c'est très tard, l'année est largement engagée. Et de l'apprendre sans qu'aucune de nos contacts, durant les mois précédents, n'aient pu annoncer une telle rupture. Ça fait quand même 10 ans qu'on était sur un soutient régulier du département, rien ne laissait présager que du jour au lendemain il n'y aurait plus aucune aide..."

Quelles conséquences ?

L'Echonova a accueilli 53 concerts en 2017 dont 25 dans la salle de 600 places. L'équipe a également,t organisé des expositions, des résidences en milieu scolaire, mis en place des projets éducatifs, accompagné des artistes en résidence, proposé des lieux de répétition à des musiciens amateurs... Un budget d'1 million d'euros au total, auxquels il faudra désormais soustraire 35.000 euros.

Cette coupe budgétaire ne mettra probablement pas en péril l'établissement, qui bénéficie par ailleurs d'aides de la région et de la ville de Vannes notamment. Cependant, elle risque d'avoir des conséquences sur la programmation du second semestre, ou sur les tarifs proposés au public.

Écouter le podcast
"Il faut considérer que dans un équipement tel que l'Echonova, les coûts fixes sont établis et que toute ressource supplémentaire permet de faire encore plus, en programmation et en action culturelle. C'est quelques concerts... Alors on ne sait pas encore quelles mesures on va prendre, il ne s'agit pas de punir le public. Ce serait très bête de n'agir que par de l'augmentation de tarif brutale, on va examiner toutes les possibilités."

L'équipe de l'Echonova compte sur le caractère temporaire de difficulté budgétaire, "si le Départementconnaît des contraintes à court terme, il peut aussi dans une approche de plus long terme, considérer la culture comme un vecteur essentiel de cohésion sociale et territoriale" est-il précisé sur le communiqué de presse.
Par ailleurs, la structure devrait bientôt recevoir le label SMAC du Ministère de la Culture, une étape importante mais ne compensera en rien financièrement la perte du budget alloué par le département.