Pays de la Loire

Samedi noir à Nantes : manifs à haut risque annoncées

13 septembre 2019 à 08h13 Par Dolorès CHARLES
Nantes
Crédit photo : Gilets Jaunes

Des rendez-vous annulés, un chantier également, face à des manifestations. Ce samedi s'annonce compliqué à Nantes pour les habitants et les commerçants. A voir si tout cela se confirmera...

On a appris cette semaine que pour ne pas cumuler d’importantes perturbations de trafic liées aux manifs et aux travaux sur l'agglomération, la DIR Ouest reportait d’une semaine le chantier prévu ce week-end sur le pont de Cheviré, à Nantes. Le chantier se déroulera donc du vendredi 20 au soir jusqu’au lundi 23 septembre au matin 5 heures.

Autre conséquence

La 10e édition de Sentez-Vous Sport, un rendez-vous multisport pour tous, est aussi annulée… à regret. Une décision du Comité Départemental Olympique et Sportif de Loire Atlantique prise face aux risques liée à la présence possible de Black Blocs… Environ 300 collégiens seront toutefois accueillis ce vendredi après-midi dans le cadre de cette action. En 2020, la dixième édition du village Sentez-Vous Sport sera organisée à Pornic (21 et 22 septembre).

Acte 44 des Gilets Jaunes

Il faut dire que plusieurs actions sont annoncées ce samedi à Nantes: un nouveau rassemblement pour réclamer Justice pour Steve, après les révélations du Canard Enchaîné, et puis les Gilets Jaunes appellent aussi à une manifestation nationale pour l’acte 44 du mouvement, contre le pouvoir en place et les violences policières. Le lieu du rendez-vous à 14 heures depuis « une zone bourgeoise, peu habituée aux manifs »... place Delorme.

Face à la menace le Préfet de Loire-Atlantique a pris un arrêté interdisant de manifester dans une grande partie du centre-ville à commencer par les cours St-Pierre et St-André. Début août, la dernière manifestation contre les violences policières après la mort de Steve avait réuni 1.700 personnes en ville, et avait donné lieu à une quarantaine d’interpellations.

A Saint-Herblain...

Le ras-le-bol des riverains du gymnase Jeanne Bernard à Saint Herblain, un gymnase squatté depuis presque un an maintenant par des centaines de migrants. Hier soir, ils étaient 70 riverains à entraver la circulation dans le secteur pour dénoncer la situation, et l’inaction des autorités.