Recensement 2019 : on vous explique tout !

17 janvier 2019 à 3h30 par Emilie PLANTARD

La campagne de recensement de 2019 démarre ce jeudi partout en France et dans l'Ouest. Si vous êtes concerné, un agent recenseur devrait bientôt frapper à votre porte...

HIT WEST
L'affiche de la campagne 2019
Crédit: INSEE

Chaque année, l'INSEE (Institut National des Etudes Economiques) organise une grande enquête de recensement d'une partie de la population française. Le comptage de la totalité des français s'étalant sur 5 ans, seules 7000 communes de moins de 10.000 habitants sont concernées (238 en Bretagne, 300 en PDL) ainsi que toutes celles de plus de 10.000 habitants où un échantillon de 8% de la population est recensée. 

En Bretagne et Pays-de-la-Loire, 2.400 agents recenseurs vont sillonner les communes du 17 janvier au 16 février (23 février pour les communes de plus de 10.000 habitants) afin de distribuer les formulaires dans 580.000 foyers. Si vous devez être recensé, deux possibilités s'offrent à vous : Vous pouvez d'abord remplir le questionnaire papier, l'agent viendra ensuite le récupérer. Depuis 5 ans, vous avez également la possibilité de répondre aux questions en ligne sur le site www.le-recensement-et-moi.fr, la meilleure option selon Amandine Rodrigues, Chef de la division recensement à l'INSEE Pays-de-la-Loire.

Écouter le podcast

"L'agent recenseur va remettre aux habitants une notice explicative avec des codes d'accès que les habitants pour pourront utiliser sur internet. D'abord c'est plus facile pour les répondants parce qu'ils sont guidés, il y a des filtres, on ne leur présente que les questions qui les concerne, il y a un peu d'aide en ligne. Et ça permet de faire gagner du temps à l'agent recenseur de gagner un peu de temps. C' est beaucoup plus simple que le recensement sur papier puisqu'il suffit de se laisser guider, les questions sont assez directes et il y a moins de reflmexion à avoir que sur le questionnaire papier."

En 2018, 49,4% des questionnaires de recensements ont été remplis sur le net en France. Le taux est plus important en Pays-de-la-Loire où 61,1% des sondés ont répondu aux questions sur le site. En revanche, seulement 48,3% des bretons ont franchi le pas.

Vous avez un doute ? 

Chaque foyer qui doit être recensé a reçu un courrier annonçant le prochain passage d'un agent dans la commune. Si toutefois vous aviez le moindre doute, vous pouvez bien sûr vous renseigner auprès de votre mairie ou directement sur le site internet du recensement. Quoi qu'il en soit, la personne qui se présentera à votre domicile devra, pouvoir justifier d'une carte officielle.

Écouter le podcast

"Si les habitants ont le moindre doute ils peuvent prendre contact avec leur mairie. Etre vigilent mais rester accueillant parce que les agents recenseurs font un travail difficile donc quand ce sont bien eux, merci de bien les accueillir. Et le recensement est gratuit, l'année dernière un site malveillant en avait profité pour soutirer 1 euros aux personnes recensées donc le recensement est bien gratuit !"

Attention toutefois à ne pas céder à la tentation de refouler l'agent recenseur... En effet, sachez qu'en France le recensement fait partie des enquêtes obligatoires. La loi précise que les réponses doivent être renseignées avec exactitude et qu'un refus de se soummettre au questionnaire expose à une amende de 38 euros.

A quoi ça sert ?

Les données recueillies seront ensuite traitées par les services de l'INSEE. Elles serviront à établir le chiffre de la population officielle de chaque commune, département, région, puis elles seront analysées.

Écouter le podcast

"Ca permet aux élus de bien connaître leur territoire et de savoir ce qu'ils doivent mettre en face comme moyen d'accès à la population terme de logement, de transport ou d'accès aux services. Ca permet de prendre les bonnes décisions si on a plutôt des étudiants ou des personnes plus âgées. Comment gérer et faire les bons choix. C'est pour ça qu'on donne des informations très détaillées, au niveau communal voir infra-communal, ça permet aux élus d'avoir tous les éléments de décision à leur portée."

On sait ainsi qu'entre 2011 et 2016, les populations de Bretagne (+0.6% par an) et des Pays-de-la-Loire (+0.7% par an) ont augmenté d'avantage que la moyenne nationale, mais de manière inégale.

En Bretagne, on constate nettement que l'Ille-et-Vilaine et plus particulièrement le bassin rennais dopent la croissance de la région. Entre 2011 et 2016, la population de Rennes-métropole a augmenté de 1.4 % par an quand celle de l'agglomération de Lannion en a perdu 0.2 %. Même constat en Pays-de-la-Loire où le seul département de Loire-Atlantique a gagné 84.326 habitants (+1.3%/an) sur cette même période. La Mayenne, elle, n'a compté que 657 habitants supplémentaires, assurant une stabilité démographique.

Au 1er janvier 2019, la France comptait près de 67 millions d'habitants, soit 0.3% de plus qu'au 1er janvier 2018. Une légère hausse qui s'explique par une baisse de la fécondité en France confrontée à une hausse de la mortalité. Cet écart s'appelle le solde naturel et il a tendance à diminuer depuis quelques années.