Actualités régionales

Nantes : Rencontre politique autour de la Bretagne à 5

09 octobre 2020 à 09h09 Par Emilie PLANTARD
Archive Hit West 2014
Crédit photo : @Hit West

Le sujet est vieux mais il est de plus en plus présent à l’approche des élections départementales et régionales (mars 2021). La Loire-Atlantique doit-elle repasser en Bretagne ? La question de l’organisation d’un référendum sera évoquée avec des élus et des associations ce dimanche 11 octobre à Nantes.

L’association "A la Bretonne", engagée pour la construction de la Bretagne avec la Loire-Atlantique, organise ce dimanche 11 octobre, une grande journée de discussions autour de la démocratie régionale. Derrière cette vaste question, celle plus précise de la réunification de la Bretagne, demandée par de nombreuses organisations et qui devrait d’abord passer par l’organisation d’un référendum. L'association a donc invité de nombreux élus ainsi que des associations à s’emparer du sujet, notamment via la transformation des institutions ou encore la participation citoyenne, avant d’aborder la Bretagne à 5. Christophe Prugne est président de "A la Bretonne" :

Écouter le podcast
"L’objectif premier c’était d’inscrire ces sujets dans la campagne des départementales et des régionales qui s’annoncent et ça se déroulera sous forme de tables rondes. La seconde partie de la journée sera consacrée au sujet qui fait débat en Loire-Atlantique, la réunification de la Bretagne. La première table ronde abordera la commande d’études liées à la réunification. La deuxième partie et la clôture de la journée sera l’intervention des 3 exécutifs de la région Bretagne, de la Loire-Atlantique et de la ville de Nantes."

Des discussions qui se veulent constructives

Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique, Florian Bachelier, député d’Ille-et-Vilaine, Jean-Jacque Urvoas, ancien député du Finistère… Mais également Loig Chesnais-Girard (région Bretagne), Philippe Grosvalet (département Loire-Atlantique) et Johanna Rolland (Mairie de Nantes) participeront à cette journée d’un nouveau genre. L’association attend des discussions constructives autour de la possibilité et la volonté d’organiser ce référendum, à suivre en direct sur les réseaux sociaux. Christophe Prugne :

Écouter le podcast
"On attend que les élus prennent vraiment en compte cette demande puisque la demande de référendum fait suite à la mobilisation citoyenne qui avait eu lieu en 2018 en Loire-Atlantique, qui avait réuni 105.000 électeurs sur une pétition demandant un référendum, donc aujourd’hui il est temps d’avancer et pour aller vers un référendum, il y a tout un processus, de nombreuses étapes à franchir. Nous ce qu’on veut comme première étape c’est que les élus écrivent au président de la république pour lui rappeler cette demande, soutenir cette demande et qu’ensuite on puisse travailler avec un réseau d’élus sur la feuille de route à bâtir pour aller vers ce referendum."

L'implication du citoyen, l'avenir de la politique ?

Car l’association tient à redonner au citoyen la place qu’il mérite en matière de décision politique. Or, il faut rappeler que les régions ont été créées dans les années 50, que la Loire-Atlantique a été placée en Pays-de-la-Loire sans que les habitants aient été consultés... Et que les temps ont changé.

Écouter le podcast
"On voit bien en 2020 qu’on ne peut plus se passer de la participation des citoyens. C’est impossible aujourd’hui, les citoyens veulent prendre part au débat, aux décisions qui concernent leur territoire, et je pense que le débat qu’on a aujourd’hui sur la réunification de la Bretagne, mais qui existe finalement depuis la création de la région, il existe parce que les citoyens n’ont pas été impliqués dès le départ. Même si c’était moins prégnant à cette époque-là, il y a une inertie et ça reste. Donc aujourd’hui, on doit trancher ce débat."

Le référendum : Une organisation longue

Cette journée de discussion n’est donc qu’une première étape de la longue route vers le referendum. Son organisation nécessiterait un travail important, dans le temps, à commencer par l’information des citoyens.

Écouter le podcast
"La logique veut que ce soit la population de Loire-Atlantique qui soit consultée dans un premier temps, puisque c’est d’ici que vient la demande, et ensuite, si le résultat était favorable à cette réunification, évidemment les départements des Pays-de-la-Loire et de la Bretagne pourraient être consultés à leur tour. Un processus référendaire, si on veut que le résultat soit légitime, c’est assez long parce qu’il y a des étapes à franchir, notamment la première étape c’est le débat, qu’il soit bien nourri. C’est pour ça qu’il faut des études pour savoir les enjeux, les conséquences, l’impact, d’une telle réorganisation territoriale, pour que les citoyens puissent voter en toute connaissance, il faut vraiment qu’ils soient bien informés."

Nantes, le point de ralliement

Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, participera à cette journée de discussions. Toujours engagée pour que la ville de Nantes vive pleinement sa culture bretonne, elle laisse également de plus en plus de place à la parole citoyenne ainsi qu’aux enjeux bretons.

Écouter le podcast
"La Bretagne, les questions bretonnes font partie de l’identité de Nantes qui est multiple et mon engagement sur ce sujet ne date pas d’aujourd’hui. Il y a un deuxième sujet qui est l’expression des citoyens. Je suis très attachée au dialogue citoyen, et nous n’allons pas faire comme si nous ne savions pas qu’il y a plus de 100.000 personnes qui se sont prononcées sur une pétition. Donc l’engagement que nous avons pris devant les nantais il est clair, il est de passer dans ce mandat un vœu pour que le conseil municipal puisse se prononcer sur ce sujet. Samedi il y aura la rencontre des différentes associations liées aux enjeux bretons, ce sera l’occasion de poser avec elles, l’ensemble de ces discussions."

L’association met donc tout en marche pour que ce referendum puisse se tenir à l’horizon 2024.

Pour suivre les tables rondes, dimanche 11 octobre à partir de 10H00 : https://www.facebook.com/alabretonne