Pays de la Loire

Nantes : De nouvelles lignes de Tram en vue

11 juin 2019 à 14h47 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Emilie Plantard, pour Hit West

Ce ne sont encore que des projets mais ils passent un cap déterminant cette semaine devant le conseil communautaire. 3 nouvelles lignes de tram devraient voir le jour en 2026, la ligne de bus C5 qui traverse l’île de Nantes sera quant à elle transformée en Busway dès 2020.

Les usagers des transports en commun de Nantes attendaient cette annonce depuis un moment… C’est chose faite depuis vendredi 7 juin : Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole a présenté le schéma de développement des transports à 2027 et elle ambitionne de créer 3 nouvelles lignes de tram en 2026 ! Une décision majeure qui permettrait, en créant seulement 5 km de rails supplémentaires, d’emmener les passagers depuis Saint-Herblain ou Orvault jusqu’au futur CHU sur l’île de Nantes. Un an avant les municipales, cet engagement n’en est qu’à ses balbutiements mais il franchira une étape essentielle lorsque les études d’avant-projet seront soumises au vote lors du prochain conseil communautaire.

Écouter le podcast

"Concrètement demain on pourra aller de Saint-Herblain jusqu’à Rezé, en passant par le pont Anne de Bretagne et le pont des 3 continents. On pourra aller de La Chapelle sur Erdre à Rezé, c’est la 2è ligne. Et la troisième c’est cette ligne est-ouest qui desservira le CHU sur l’île de Nantes. Dès le prochain conseil métropolitain, nous allons proposer au vote les études d’avant-projet pour que tout cela puisse prendre corps rapidement."

Des transformations dès l’an prochain

Dès 2020 en revanche, la ligne de Busway 4 sera prolongée au-delà du périphérique, jusqu’à Vertou et passera en rames électriques. La ligne C5 qui dessert la Gare et l’île de Nantes, quant à elle, passera en Busway. Ces nouveautés sont les premiers pas, concrets, d’un maillage réétudié, afin de sortir du plan classique et centralisé qu’affichait le réseau de transports en commun nantais. Désormais jugé insuffisant par les usagers, il était temps de le réorganiser et de lui donner plus d’ampleur et de possibilités. Bertrand Affilé est maire de Saint-Herblain et vice-président de Nantes Métropole, en charge des transports :

Écouter le podcast

"Comme nous avons emmené beaucoup de gens vers le transport en commun, on sait qu’il faut passer à une étape supplémentaire qui est de développer mieux manier les réseaux de tram et de Busway. C’est pour ça que dès le printemps prochain, la ligne C5 va être transformée en Busway et on va lancer au prochain conseil métropolitain les études d’avant-projet pour pouvoir créer 3 lignes de tramway et là on aura vraiment un maillage en site propre pour transporter plus de personnes."

Améliorer l’existant et préparer l’avenir

Ces annonces sont également la preuve d’un engagement appuyé en faveur du développement durable et de la diminution de la circulation automobile dans l’agglomération. Cette ambition est réelle, il faut donc la rendre possible en commençant par faciliter l’usage des transports en commun.

Écouter le podcast

"Les enjeux ça va être de multiplier les accès directs transport en commun en site propre dans le centre ville à partir du périférique ou au delà, pour que les gens qui habitent en dehors de l'aggomération puissent se dire 'Je viens en voiture jusqu'au parking relai et puis je prends les transports pour aller jusqu'au centre-ville ou jusqu'à Atlantis ou à Nantes-Nord si je travaille à Nantes-Nord ; C'est vrai que quelqu'un qui passe 45 ou 50 minutes en voiture, si on lui propose de passer 25 minutes en transport en commun, ça devient très convainquant."

Ce plan qui s’étire jusqu’en 2027 engagera la métropole sur plusieurs centaines de milliers d’euros, l’élargissement et le renforcement du Pont de la duchesse Anne coûtant lui-même environ 50 millions d’euros. A plus long terme, les équipes dédiées réfléchissent déjà à un nouveau franchissement de la Loire et à d’autres rallongements au-delà du périphérique.

Le collectif Métro de Nantes se réjouit de ces nouvelles lignes de tramway et de busway, une avancée positive qui appelle à envisager un métro. Complémentaire, ce moyen de transport sera à même de répondre sur le long terme aux enjeux cruciaux de mobilité à l'échelle de l’agglomération.