Pays de la Loire

Municipales : enjeux en Mayenne

21 janvier 2020 à 21h26 Par Dolorès CHARLES
Château de Lassay
Crédit photo : Pixabay

Les élections municipales : émission spéciale comme chaque mercredi, jusqu’au 12 février sur Hit West, dans « Sur place ou à emporter » entre midi et 14h. Aujourd’hui focus sur la thématique de la démocratie participative ou collaborative, le portrait de la maire sortante Maryse Lecomte à Bléruais, ou les enjeux en Mayenne.

Les 15 et 22 mars prochain, ce sont les élections municipales, vous serez appelés à élire votre futur maire, en donnant votre voix à la liste qu'il ou elle conduira. D’ici là, Hit West vous fait comprendre les enjeux du scrutin, près de chez vous. Direction aujourd'hui la Mayenne, département le moins peuplé des Pays de la Loire, le vote se tiendra dans 242 communes.

Laval-Mayenne.JPG (2.03 MB)

@DolorèsCharles

Le renoncement de François Zocchetto

Évidemment, les regards seront tournés vers Laval dont le maire sortant, François Zocchetto, a finalement renoncé à briguer un deuxième mandat. L'élu centriste empêtré dans une affaire de violences sexistes et sexuelles a renoncé à faire campagne. Alors à quoi faut-il s’attendre ? L’éclairage d’Alan Le Bloa, directeur départemental de Ouest-France en Mayenne, avec Ronan Le Mouhaër.

Écouter le podcast

"C'est vraiment une grosse surprise à Laval ! François Zocchetto a laissé l’équipe réorganiser la candidature. Ça a donné lieu à la désignation d'une nouvelle tête de liste. C'est son adjoint à la culture, Didier Pillon, qui a pris la main. On a toujours une opposition assez forte entre une alliance traditionnelle des forces du centre et de la droite, qu'incarnait François Zocchetto, avec les candidats LREM, et c’est aussi vrai à gauche avec Florian Bercault-Gruau, qui est un jeune candidat. On parle beaucoup en ce moment de l'aménagement de la place du 11 Novembre. Ce sera un grand sujet de débat de cette campagne à Laval."

Après Laval, la Ville de Mayenne, commune convoitée

Parmi les autres villes en vue dans le Département, il y a Mayenne, sous-préfecture d’un peu plus de 13 500 habitants. L’hôtel de ville y est particulièrement convoité cette année comme l’explique Alan Le Bloa.

Écouter le podcast

« Mayenne, c'est un bastion de la gauche en Mayenne. Claude Leblanc, proche du PS, avait été élu en 1971. Michel Angot, qui a pris sa succession, ne se représentera pas. Ça ouvre le champ à gauche mais aussi au centre et à droite. Ça donne lieu à une véritable bagarre pour prendre la suite, à tel point que deux de ses conseillers actuels sont partis chacun de leur côté pour monter une liste. Mayenne c'est vraiment le point chaud, les candidats sont nombreux, nous avons quatre listes, pour le moment. »

Craon, Changé, Saint-Berthevin ...

Craon, petite ville au sud du département. Une famille bien connue du secteur entend titiller le maire sortant, comme l’explique Alan Le Bloa, directeur départemental de Ouest-France en Mayenne.

Écouter le podcast

« On va suivre de près ce qu’il se passe à Craon. Le maire sortant, Claude Gilet, se représente. Mais on a appris il y a quelques jours qu'une liste se constituait en face. Elle est menée notamment par Bertrand de Guébriant, famille bien connue à Craon. Elle est aussi menée par quelques « marcheurs » et ça donne lieu à une bagarre qu'il faudra suivre de près. »

Mayenne-departement-logo.jpg (66 KB)

A chaque scrutin son lot de surprises… Cette année, dans deux villes importantes de Mayenne, une seule liste est présentée aux électeurs, situation habituellement réservée aux petites communes, c'est le cas de St-Berthevin et de Changé.

Écouter le podcast

« Une spécificité dans l'agglomération de Laval, ceux sont les deux villes moyennes les plus importants du département, Saint-Berthevin (7000 habitants) et Changé (6000 habitants). Le maire sortant de Saint-Berthevin n'a toujours pas de candidat face à lui, situation qu’il déplore. Il en va de même à Changé. (…) Ça plaide pour certains en faveur d'un rapprochement futur de ces communes qui touchent laval et qui deviennent presque des quartiers. »

Alan Le Bloa, directeur départemental de Ouest-France en Mayenne, avec Ronan Le Mouhaër.