Bretagne

Les Sénatoriales avec les candidats de l'Ouest

23 septembre 2017 à 18h00 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Sénat

Ce dimanche ce sont les élections sénatoriales. Une assemblée renouvelée par moitié tous les 3 ans. On fait le point dans l'Ouest où seuls 4 départements sont concernés : Morbihan, Mayenne, Loire-Atlantique et Maine-et-Loire.

Dans le Maine-et-Loire, ils sont 2.008 grands électeurs comme les maires ou conseillers régionaux appelés à élire quatre sénateurs. Neuf listes de candidats ont été déposées, c’est trois de plus qu’en 2011. Les expliocations de Cécile Dauguet.

Écouter le podcast

"Une offre multiple qui s’explique par la recomposition ou décomposition, c’est selon, du paysage politique depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée. A droite les républicains menés par la sénatrice sortante Catherine Deroche seront opposés à la liste centriste UDI menée par Isabelle Leroy. La république en marche a accordé son investiture à Emmanuel Capus, adjoint de Christophe Béchu, mais Jean-Charles Prono, maire délégué de St Mathurin sur Loire a décidé de conduire une liste dissidente. Pas mieux côté socialiste où la liste PS/EELV menée par Sophie Foucher-Maillard est opposée à la liste de Joël Bigot maire PS des Ponts de Cé. Les 3 autres listes sont conduites par les Communistes, le Front National et une sans étiquette. A noter que 3 des 4 sénateurs sortants ont décidé de laisser leur place, le socialiste Daniel Raoul prend sa retraite après 16 ans de mandat ; l’écologiste Corinne Bouchoux quitte la politique après un seul mandat et Christophe Béchu, touché par le cumul des mandats, a choisi de rester maire d’Angers."

Le point en Loire-Atlantique

En Loire-Atlantique, ils sont 2.856 grands électeurs appelés à élire cinq sénateurs. Huit listes de candidats ont été déposées, c’est trois de plus qu’en 2011.


Écouter le podcast

"Les 5 sénateurs sortants se représentent en Loire Atlantique. L’écologiste Ronan Dantec, maintenant hors parti espère retrouver son siège tout comme Yannick Vaugrenard avec  Michèle Meunier en 2ème position sur cette liste socialiste. Du côté de la République en marche, la guérandaise Valérie Sauviat-Duvert fait figure de candidate surprise. A droite, les Républicains ont investi Christophe Priou avec Laurence Garnier en 2ème position sur cette liste, mais le sortant André Trillard ne s’avoue pas vaincu et présente sa propre liste. Autre sortant, le centriste Joël Guerriau, qui faute d’investiture en Marche se présente avec le soutien de 7 maires du département. 2 autres listes sont menées par le divers droite Dominique Anée et par le frontiste Alain Avello. En Loire Atlantique les sénateurs sont élus  par un scrutin de liste à la représentation proportionnelle. Les 5 sièges sont attribués proportionnellement au score de chaque liste, en un seul tour de vote."

Le point en Mayenne

En Mayenne, ils sont 890 grands électeurs appelés à élire deux sénateurs, Cécile Dauguet

Écouter le podcast
 
"Elus municipaux, départementaux et régionaux,  ils sont effectivement 890 à voter dimanche en Mayenne. Un scrutin uninominal majoritaire à deux tours, plus simplement les grands électeurs votent pour un candidat. 12 candidats se présentent en Mayenne pour 2 sièges à pourvoir. Deux sièges occupés par des sénateurs centristes UDI. Elisabeth Doineau est candidate à sa succession, après avoir repris le poste de Jean Arthuis en 2014, quand celui-ci est devenu député européen. François Zochetto, sous le coup du cumul des mandats, laisse sa place pour rester maire de Laval et président de l’agglo. L’UDI a investi Philippe Henry le maire de Château Gontier. Les deux candidats centristes ont face à eux deux autres candidats centristes, un républicain, 2 candidats La République en Marche, un socialiste, un communiste, un front national et un candidat Europe Ecologie les Verts."

Le point dans le Morbihan

Dans le Morbihan, 2.806 grands électeurs sont appelés à élire trois sénateurs. Onze listes de candidats ont été déposées c’est un record ! Les partis traditionnels n’ont pas réussi dans le Morbihan à faire l’union dans leur propre camp. Cécile Dauguet.

Écouter le podcast

"A droite 3 listes s’affrontent :  Muriel Jourda, vice-présidente du Conseil départemental mène la liste des Républicains, Jacques le Nay, maire UDI de Plouay et le républicain Philippe Le Ray battu aux dernières législatives ont aussi monté leur propre liste. A gauche 3 listes également celle de Nathalie le Magueresse, d’abord investi par le PS puis par la République en Marche et qui finalement se présente avec le soutien d’Odette Herviaux, sénatrice socialiste sortante et qui figure en position non éligible sur sa liste. Joël Labbé, le seul des 3 sénateurs sortants à vouloir garder son siège, conduit la liste écologiste et Yves Josse, maire de Beignon est investi par la République en Marche. Bertrand Iragne conduit la liste Front National et 4 autres listes sans étiquettes sont menées par le régionaliste Christian Derrien ; Gautier Coton, un journaliste originaire de Quiberon ; Bernard Huet déjà candidat aux dernières législatives et Frédéric Le Gars, le maire du Palais à Belle Ile."