Pays de la Loire

Les jeunes se mobilisent pour le climat à Nantes

01 mars 2019 à 17h05 Par Emilie PLANTARD
Ambre, Louise et Nina, 3 lycéennes pour le climat à Nantes
Crédit photo : Hit West

Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu à Paris et un peu partout en France. A Nantes, un deuxième rassemblement de la jeunesse pour le climat est organisé ce vendredi à 16H.

Greta Thunberg a inspiré de nombreux jeunes français avec ses Fridays For Future. Un rendez-vous hebdomadaire pour réveiller les consciences face au rechauffement climatique, lancé par la jeune génération. 

A Nantes, ce sont 3 lycéennes de 15 et 16 ans qui ont décidé de se lancer. Louise, Nina et Ambre ont créé le collectif de la Jeunesse Nantaise pour le Climat et organisé un premier rendez-vous le 8 février dernier ; Il a rassemblé près de 150 jeunes. Elles persévèrent et ont invité les jeunes et moins jeunes à se réunir ce vendredi 1er mars à 16H sur la place Royale à Nantes.

Louise Perret-Michaux et Nina Buro expliquent les raisons qui les ont poussé à se lancer dans cette aventure.

"C'est un trop plein de choses, on voit ce qui se passe, comment la planète va mal. C'est notre génération qui va le plus souffrir et quand Greta a lancé son appel, on s'est dit que c'était vraiment bien parce que c'est nous qui avons la clé pour changer les choses. On n'a pas de droit de vote mais on a le droit de manifester... C'est vraiment un collectif, donc un ensemble de citoyens. En l'occurence de jeunes lycéens, étudiants, collégiens. On n'est pas du tout affilié à un parti politique. C'est de manière plus générale encourager l'écologie sans être affilié à aucun parti, on est vraiment neutre."

L'urgence d'agir pour le climat

Le message est clair : Agissons vite, avant qu'il ne soit trop tard. Les filles ont pensé à proposer des ateliers lors de ce nouveau rassemblement car la première étape est à leurs yeux l'information. Elles font partie de la jeunesse aux yeux grands ouverts face à cette menace qu'est pour elles le réchauffement climatique.

Écouter le podcast

"Nous ce qui nous importe c'est notre futur et pour l'instant il est compromis parce que la croissance économique, c'est ce qu'il y a de plus important pour les gouvernements. Et c'est très polluant de vouloir à tout prix faire croître le PIB. On essaie d'être optimiste car il y a des solutions. Il faut juste les mettre en place. Donc nous on espère que les gouvernements vont voir qu'il faut faire quelque chose et si ce n'est pas maintenant ça sera de toute façon plus tard."

Ou trop tard... Pour marquer le coup, l'événement est organisé le vendredi après-midi. Pour coller au Friday For Future d'abord, mais aussi pour que les jeunes sèchent les cours et provoquent ainsi une récation chez leurs parents.

Nos 3 nantaises appellent également à un grand rassemblement le 15 mars prochain, pour répondre à l'appel des jeunes, des enseignants et des chercheurs pour grève mondiale pour le climat à cette date.