Les festivals dans l'attente des annonces du Ministère de la culture

17 février 2021 à 12h48 - Modifié : 19 février 2021 à 5h09 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: pixabay

A quelle sauce seront mangés les festivals de l'Ouest ? Jauge réduite, public assis, nouveau report, etc. Le Ministère de la culture doit réunir ce jeudi les représentants des festivals pour discuter des modalités d'organisation de ces évènements (annulés l'an dernier) et tellement attendus.

Les festivals d’été jouent gros ce jeudi au Ministère de la culture : la rencontre avec Roselyne Bachelot est supposée leur donner une ligne, pour décider (oui ou non) d’une organisation. Déjà, la ministre angevine a évoqué un public plutôt assis que debout mais ces évènements pourront-ils s'accompagner d'une buvette, d'un coin restauration. Pourront-ils se tenir avec des jauges normales ou réduites, ou pourront-ils se tenir tout simplement d'ici l'été ou devront-ils à nouveau reporter leur édition 2021, sachant que beaucoup travaillent déjà dessus.


Céline Dion reporte ses concerts


Pour les plus gros festivals, les Vieilles Charrues à Carhaix ou le Hellfest à Clisson, c'est un moment charnière. Le festival de métal - rock dépense 250.000 euros chaque mois en fonctionnement, sans savoir si l'édition 2021 se tiendra en juin. Les moins grosses machines naviguent aussi à vue, comme les Escales de Saint-Nazaire (23 au 25 juillet) ou La Nuit de l’Erdre à Nort-sur-Erdre (25 au 27 juin).


Cet après-midi, la star attendue depuis l'été dernier aux Charrues, Céline Dion, a annoncé le report de ses concerts du printemps en Europe à 2022.






Le nœud c’est évidemment les budgets, et donc les cachets des artistes. Pour un festival de la dimension des Escales, qui accueille 50 000 personnes sur trois jours en temps habituel, c’est l’une des négociations qui se joue dès maintenant avec les agents d’artistes, explique le directeur des Escales Gérald Chabaud à Cédric Mané :


Écouter le podcast


"Pour les artistes en devenir on ne négocie pas, leurs tarifs sont raisonnables et ils ont besoin de ça pour grandir. C'est plutôt sur des cachets plus importants qu'on essaie de négocier une réduction. On est sur du 5 à 10% de réduction, quand les cachets commencent à atteindre quelques dizaines de milliers d'euros qu'on a cette marge de négociation".


Les têtes d’affiche qui viennent aux Escales demandent des cachets d’environ 100 000 euros, c’est le cas d’Orelsan ou de Franz Ferdinand qui sont venus à Saint-Nazaire il y a deux ans. Cela donne des ristournes de 5 à 10 000 euros. Le budget des Escales est lui de 2,6 millions d’euros, dont le quart est versé par les collectivités locales qui ont déjà affirmé qu’elles suivront le festival en 2022.


Quid des vedettes internationales


Pour les plus gros festivals, la question des ristournes prend d'autres dimensions avec les artistes internationaux. Accueillir Sting par exemple, c’est un cachet d'1,5 million d'euros. Si celui de Céline Dion n’a pas été dévoilé, les tourneurs évoquent le million d'euros. Une somme déjà évoquée publiquement sans avoir été confirmée, ni démentie.






Pas de public assis


A La Nuit de l’Erdre à Nort-sur-Erdre (44) ce sont 15 à 20.000 personnes qui sont attendues par soir. Les organisateurs "ne désirent pas" asseoir le public contrairement à ce qu’a conseillé la ministre angevine, et s’il n’est pas possible d’accueillir chaque soir les 20.000 spectateurs habituels, l’option choisie serait davantage de soirées mais avec moins de monde. Une solution jouable mais cela change tout question budget. Marc Jolys, le directeur de la Nuit de l’Erdre avec Cédric Mané :


Écouter le podcast


"On s'est remis sur deux prestations, l'une où on fait un festival sur trois ou quatre soirs avec cinq ou six mille personnes, ou malheureusement ne rien faire... Ça ne coûte pas plus de sous, mais l'équilibre est encore plus difficile à avoir. On n'a plus de manœuvre quand on a un budget sur un festival à 20 000, on calcule sur un 17 - 18 mille et on a un peu de marge. Mais là 5.000 c'est la butée, on va être bloqué à ça, donc on doit être dans les clous pour réussir l'aventure".


Un concert test à Saint-Malo


Quelle que soit la décision, le festival de Nort-sur-Erdre affirme qu’il ne pourra de toute façon pas faire aussi fort qu’en 2019. Des festivals test vont être organisés au printemps et l’un d’eux pourrait se dérouler en mai prochain à Saint-Malo. 2.000 spectateurs assisteraient à des concerts en extérieur sur deux soirs avec un camping sur le site de Fort Saint-Père qui peut en accueillir 12.000 personnes. Un test soutenu par le CHU et l’Ecole de Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes.