Les cours de natation pour réduire le risque de noyade

8 juillet 2019 à 9h50 par Emilie PLANTARD

Ca y est ! C'est l'été, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous et la tentation d'aller se baigner est grande. Mais attention, l'eau n'est pas sans danger et il est important de se familiariser avec elle dès le plus jeune âge.

HIT WEST
Crédit: Hit West

Il fait très chaud à Nantes ce mercredi après-midi, quand Batiste accueille les 5 élèves de son cours. Ils ont 5 ans, ne savent pas nager et viennent au centre aquatique 0’35 pour se familiariser à l’eau en s’amusant. Ici, on accepte les petits à partir de 3 ans ½ jusqu’à 6 ans. Trop petit pour savoir parfaitement nager, mais bien assez grand pour aller patauger dans l’eau, surtout par cette chaleur. Avec leurs lunettes et leurs frites, ils écoutent les instructions de Batiste. A travers le jeu et des exercices ludiques, petit à petit, ils se familiarisent avec l’eau du bassin, même lorsqu’ils n’ont pas pied.


Écouter le podcast


"Notre objectif est vraiment la partie anti-noyade pour ces petits-là entre 3 ans ½ et 5 ans. On va leur apprendre à être très à l’aise dans l’eau, à mettre la tête sous l’eau, à ne pas boire la tasse, à tomber dans l’eau et récupérer facilement le bord avec des positions de sécurité ventrales et dorsales et à regagner le bord facilement."



Apprendre aux enfants à gérer la peur


En France, 1 personne sur 7 ne sait pas nager et 1649 noyades, dont 600 mortelles, ont été recensées en 2018. Des chiffres alarmants, qui rappellent l’importance de l’apprentissage de la natation, à n’importe quel âge.


Avec Batiste, les enfants se libèrent également d’une éventuelle peur de l’eau. L’ancien nageur de haut-niveau rappelle aussi que les parents peuvent y contribuer, dès le plus jeune âge. La priorité : Les habituer à mettre la tête dans l’eau, en allant de temps en temps à la piscine par exemple.


Écouter le podcast


"N’hésitez pas à les amener, à leur faire des petits exercices très simples en faisant des bulles dans l’eau, en soufflant pour faire avancer un bateau, faire des grimaces sous l’eau, faire des petits sauts avec des petites immersions… L’idée c’est de mettre le menton, la bouche et après monter petit à petit, mettre la tête complètement sous l’eau. Sans forcer, avec le sourire en lui disant que c’est bien."


Il faut toujours être dans le jeu, dans l’éveil, et pas dans le ‘attention, tu as mis la tête dans l’eau !’. Le plus tôt c’est le mieux et après ils peuvent faire de la découverte dans le milieu aquatique, dans la baignoire aussi. »




A la plage, les Clubs donnent souvent des cours de natation aux enfants.


Des enfants enthousiastes, des parents rassurés


Alex et Léopold, 5 ans, sont venus avec leurs mamans. Si les premières séances ont été vécues avec un peu d’appréhension, les 2 copains viennent maintenant plus volontiers au cours de Batiste. Un premier soulagement pour les mamans qui vont aborder l’été un peu plus sereinement, même si la surveillance reste le moyen le plus efficace pour limiter le risque d’accident.


Écouter le podcast


"Notre hantise c’est quand même la noyade. Moi j’ai un fils qui n’est pas téméraire donc il est assez accroché à nous, c’est aussi pour qu’il prenne confiance dans l’eau, c’est aussi pour ça qu’on l’avait inscrit et on voit vraiment les progrès. La hantise c’est qu’il tombe à l’eau, seul. L’idée ce n’est pas forcément qu’il nage mais qu’il ne panique pas, et qu’il puisse revenir sur le bord sans paniquer. Je ne serai pas rassurée tant qu’il ne maîtrisera pas une nage en particulier mais qu’il ait confiance et surtout conscience du danger, ça me rassure…"


A l’issu de leurs cours, les élèves de Batiste ne seront pas de bons nageurs. Mais ils maitriseront la technique du ‘petit chien’, qui leur permettra de se débrouiller dans l’eau en cas de chute involontaire ou même de mieux gérer la baignade avec la bouée ou les brassards. Vivement les vacances !