Actualités régionales

Les algues vertes de retour en Bretagne

03 mai 2019 à 08h18 Par Alexandra BRUNOIS
Ca y est ! Les premières algues vertes de l’année 2019 se sont échouées sur les plages bretonnes, et plus exactement en baie de Saint-Brieuc dans le 22 et à la Forêt Fouesnant dans le 29. Une situation aussi précoce qu’inégale puisque cette première prolifération arrive tôt dans la saison et ne touche que des points précis. Un reportage d'Emilie Plantard

Les algues vertes sont de retour à Saint-Brieuc

L’année 2018 avait rassuré tout le monde tant les algues vertes s’étaient montrées discrètes sur les plages de Bretagne. Elles ont pourtant fait une réapparition précoce en baie de Saint-Brieuc la semaine dernière. Pas de panique, c’est normal…

Les années sombres des algues vertes sont derrière la Bretagne, c’est quasiment certain. En 2018, « seulement » 20.000 tonnes ont été traitées contre 65.000 tonnes en 2011. La qualité des cours d’eau s’est également nettement améliorée, avec des concentrations de nutriments divisées par 2 en une dizaine d’années. Pour autant, la prolifération des algues verte existe toujours et elle a démarré un peu prématurément en baie de Saint-Brieuc (22) ainsi qu’à La Forêt-Fouesnant (29).

Sylvain Ballu est responsable du suivi de l’évolution des algues vertes au CEVA (Centre d’Etudes et de Valorisation des Algues), il explique ce phénomène naturel.

Écouter le podcast
« Cette année on a un démarrage de la prolifération qui est assez inhabituel puisqu’en effet on a un gros secteur qui est concerné par un démarrage très précoce notamment par rapport à l’année dernière où on était très tranquille à cette saison, c’est la baie de Saint-Brieuc où effectivement cette année on a un démarrage très précoce sur cette baie et c’est un peu le cas su la baie de la Forêt en Sud Bretagne. Par contre pour les autres secteurs on n’a quasiment pas d’algues vertes ce qui est là aussi exceptionnel dans l’autre sens c’est-à-dire qu’il y a des secteurs qui habituellement en ont un peu sont là, totalement dépourvus. »

Écouter le podcast
« L’année dernière on avait beaucoup d’algues vertes en baie de Saint-Brieuc parce qu’on avait de gros apports de nutriments suite notamment à des orages en juin donc il y a eu une prolifération importante en baie de Saint-Brieuc. Et ensuite l’hiver n’a pas été assez dispersif pour digérer ces stocks qui étaient présents assez massivement et c’est pour ça que tout l’hiver on a vu ces petits morceaux et que dès que les jours rallongent et les températures augmentent on a cette prolifération qui commence très tôt. »

Des échouages contrastés et difficiles à anticiper

Un comité de suivi de plan de lutte contre les algues vertes s’est tenu lundi 29 avril à Rennes, afin d’anticiper notamment les échouages de la saison à venir. Une évaluation difficile, même si on peut déjà prévoir une année difficile en baie de Saint-Brieuc.

Écouter le podcast
« Si on reste sur des temps avec pas trop de pluie on va avoir des cours d’eau qui ne couleront plus beaucoup au début de l’été et à ce moment-là ça va manquer aux algues vertes c’est-à-dire qu’il n’y aura pas assez de nutriments pour qu’elles continuent à pousser et on pourrait être assez tranquilles cet été. A l’inverse, si on a un début de printemps avec beaucoup de pluie, les cours d’eau vont remonter et là où il y a des algues vertes, ça va continuer à pousser et on sera embêtés. Donc c’est vraiment le climat des semaines et des mois qui viennent qui vont compter. »

La préfecture de région et la Région Bretagne, toutes 2 engagées dans le plan de lutte contre les algues vertes rappellent que seuls les échouages massifs avec risques de putréfaction constituent un réel danger pour la santé.

Plus d’informations www.algues-vertes.com