Les adaptations au cinéma ont leur festival, à Cholet

28 mars 2019 à 4h57 par Dolorès CHARLES

Le festival Adaptations démarre aujourd'hui à Cholet, c'est un rendez-vous autour des films adaptés de livres, BD, pièces de théâtre.

HIT WEST
Crédit: Pixabay

Jusqu'au 6 avril prochain à Cholet, profitez du festival Adaptations. Une 7ème édition concoctée par l’association "Aux films de la Moine". Le festival ouvrira ses portes ce jeudi, à Cinémovida, avec la projection en avant-première du film d’Ivan Calbérac "Venise n’est pas en Italie", une adaptation du livre du même auteur. Au total, une trentaine de films seront projetés tout au long de la semaine, avec une soirée Anthony Hopkins, un marathon Tim Burton avec pas moins de 6 films du réalisateur projetés entre 14H30 et 4H30 du matin, et des rencontres avec des professionnels…




5 films sont en compétition. Jérémy Cacheux est le directeur artistique du festival, et il détaille les projections à Emilie Plantard.


Écouter le podcast


« On commencera avec un "Homme est mort", qui est une adaptation de la bande-dessinée d’Etienne Davodeau, ensuite un film russe qui s’appelle "Premier Amour", le mercredi un film espagnol, "les blessures du vent", le jeudi, un autre film français qui s’appelle "Dernier remord avant l’oubli", avec la présence du réalisateur cette fois, et puis on terminera le vendredi avec le film Raoul Taburin... On peut retrouver dans les adaptations des films très grands publics comme des films un peu plus confidentiels. Ça nous permet de brasser tous les publics, au festival. »


5 films pour 2 prix


Deux prix seront décernés à l’issue du festival, le Prix des lycéens et le Prix du public. Ces films seront projetés à partir du lundi 1er avril au rythme d’un film par jour.


Écouter le podcast


« Le jury lycéen est composé de jeunes de 16 à 18 ans issus de lycées choletais. Ils voient les 5 films en compétition et ensuite on les réunit le samedi midi et ils votent pour leur film préféré. Sur le prix du public c’est un peu différent puisque les gens ne sont pas obligés de voir les 5 films. On leur demande un avis subjectif au moment où ils voient le film, de donner une note au film et donc le film qui a la meilleure moyenne gagne le prix... (...) Nous, sur la partie compétition, on ne s’attache jamais à la qualité de l’adaptation car c’est très subjectif. On s’attache à la qualité du film. Après, il y a des gens qui ont lu l’œuvre originale, d’autres non. C’est très variable.»




Retrouvez le programme sur le site du festival : http://www.adaptations-festival.com