Le Printemps du Livre de Montaigu : j-2

3 avril 2019 à 4h19 par Dolorès CHARLES

Focus sur le Printemps du Livre de Montaigu qui ouvre vendredi, en Vendée.

HIT WEST
Crédit: Pixabay

Plus de 250 auteurs, et près de 40.000 visiteurs sur trois jours... Le printemps du Livre de Montaigu ouvre ses portes ce vendredi. Une 31ème édition avec un président d’honneur de choix, Marc Lévy, qui fait partie des auteurs français qui vend le plus de livres dans le monde, avec Guillaume Musso (qui est ce soir et pour la première fois l'invité de François Busnel dans "La Grande Librairie" sur France 5.) Au menu de l'évènement vendéen : trois jours de lectures, de rencontres, et de dédicaces avec un panel d’écrivains reconnus comme Nicolas Mathieu – Goncourt 2O18, ou l’auteur de polars à succès, Franck Thilliez, invité de Julie et Fabien vendredi dans le mag de la mi-journée "Sur place ou à emporter" sur Hit West !

Le livre, toujours d’actualité…

Non, le livre n’est pas mort malgré le numérique, internet, et les réseaux sociaux. C’est ce que pense Antoine Chéreau, le président de la communauté de communes de Montaigu, interrogé par Julie et Fabien.

Écouter le podcast

"On nous a souvent dit que le Printemps du livre allait mourir forcément parce que le livre allait mourir. La réalité c'est qu'il n'en est rien. D'abord parce que quand on fait des choses de qualité ça marche c'est une des réponses maintenant il y a beaucoup de salons littéraires qui ont disparu quand même ces dernières années, soit pour des questions budgétaires parce que les collectivités ont mis moins d'argent sur la culture... mais aussi parce que nous, on a fait le choix malgré les difficultés financières que connaissent toutes les collectivités locales, de dire "on va continuer et garder un événement, mais on va surtout le faire très bien"... Quand vous avez un événement de qualité, effectivement il y a du succès."

Écouter le podcast

"C'était une tentation de se dire il y a quelques années que l'avenir était le numétique, et donc on va faire un salon de la tablette, des nouvelles technologies avec du contenu en ligne, etc. Mais on s'est dit non, la magie du livre c'est aussi la rencontre d'un homme ou d'une femme qui est l'écrivain et c'est aussi l'objet lui-même, qui fait que vous pouvez l'emmener à la plage, que vous pouvez le lire dans votre lit, ou dans le train..  et qu'il y a cette rencontre aussi avec cet objet. Alors c'est peut-être pas très moderne mais ça marche, et nous on pense que c'est un acte culturel en tant que tel, et puis ça permet aussi de d'aider la filière du livre évidemment qui en a besoin."

Le Printemps du livre de Montaigu de vendredi à dimanche sur l’esplanade de Verdun et au théâtre de Thalie. On attend aussi des animateurs, Michel Drucker pour son livre "Il faut du temps pour rester jeune", et puis Nikos Aliagas, pour ses clichés en noir-et-blanc dans le cadre de l'exposition "L'épreuve du temps".