Le duo-day, pour découvrir le monde du travail

18 novembre 2020 à 20h41 par Emilie PLANTARD

Ce jeudi 18 novembre, lors de la 5è édition du Duo Day, des parrains en entreprise vont faire découvrir leurs métiers à des personnes en situation de handicap. Des rencontres constructives pour aider à affiner un projet professionnel.

HIT WEST
Crédit: @Duo Day

Le Duo Day a habituellement lieu en mai. Mais cette année, crise sanitaire oblige, la 5è édition a été repoussée en novembre, puis adaptée. Si habituellement les personnes en situation de handicap sont invitées à rencontrer leur parrain au sein d’une entreprise, de nombreuses rencontres seront cette fois virtuelles. C’est le cas de Sandrine Simoes (prononcer Simoès), 48 ans. Elle participe pour la 1ère fois cette année, via le Cap Emploi 44, partenaire de l’opération. Après un accident qui l’a laissée partiellement handicapée au bras, l’assistante maternelle de métier doit retrouver un poste adapté. Une situation difficile, qui va peut-être lui imposer une reconversion… Le Duo Day est pour elle une opportunité de découvrir un autre métier. Demain, elle va pouvoir s’entretenir avec son parrain, salarié d’Harmonie Mutuelle à Nantes.

Écouter le podcast
"Avant j’étais assistante maternelle, et comme j’ai eu un accident de travail, je ne pouvais plus accueillir d’enfant de moins de 2 ans. J’envisageais donc de faire autre chose. Donc je me suis inscrite sue le site Duo Day, et comme je ne sais pas trop ce que je vais faire après, j’explore plusieurs horizons. Donc je me suis dit, il faut que j’aille sur le terrain, pour mettre un pied sur le terrain professionnel. C’est vrai que quand on a été longtemps à la maison, je vais déjà me rendre compte ce que ça ferait si je retournais dans un endroit où il y a beaucoup de salariés…"

Une candidature presque classique

Sandrine s’est inscrite sur le site du Duo Day il y a quelques semaines, afin de postuler. Une démarche simple, qui lui a permis de rentrer en contact avec une entreprise.

Écouter le podcast
"Je pose ma candidature sur le site, et après il y a des offres et on postule. On s’inscrit, on dit ce qu’on a fait par le passé, on laisse son cv et on est recontacté. La personne dans son travail, je veux voir ce qu’elle fait, pour voir si ça pourrait m’intéresser, et voir si ça correspondrait à mon niveau d’études. Comme je ne sais pas du tout dans quoi je vais m’orienter, soit je continue dans ce que je faisais, mais pas à la maison, soit je pars sur autre chose si c’est possible."

Un élan supplémentaire vers l'emploi

Dans l’incapacité de travailler comme avant, Sandrine doit faire face à de nombreuses difficultés pour retrouver le chemin de l’emploi. Cette rencontre, c’est donc une opportunité d’échanger avec le salarié avec lequel elle va former ce duo, voire plus si affinité…

Écouter le podcast
"C’est un parrain, je pense que je vais voir ce qu’il fait, et qu’il va m’expliquer et je pense qu’on va échanger… Je verrai avec eux s’ils recherchent des personnes reconnues travailleurs handicapés, j’en parlerai déjà pour savoir s’ils ont des projets d’embauche par la suite. Je ne sais pas si je repartirai d’abord sur un mi-temps, mais ça sera un poste adapté. Et après il faut trouver une entreprise qui accepte de prendre une personne… C’est dur."

Une opportunité pour les entreprises, aussi

Harmonie Mutuelle participe au Duo Day depuis plusieurs éditions, le groupe accueille de nouveaux postulants cette année, c’est l’occasion de faire découvrir les métiers et de créer de belles relations.
Lionel Fournier est directeur de la région Altantique du groupe Harmonie Mutuelle :

Écouter le podcast
"L'idée c'est vraiment qu'il y ait une rencontre entre la personne handicapée et des collaborateurs de l'entreprise, qu'ils puissent vraiment échanger, expliquer son quotidien, son métier, le fonctionnement de l'entreprise... Donc on est vraiment dans une situation d'échange et de partage. On aime bien les uns, les autres les actions collectives, donc le fait qu'il y ait une journée consacrée à ça dans lequel plusieurs collègues vont s'installer, c'est déjà un élément mobilisateur, par contre il y a ce rapport très individuel, le fait que ce soit en binôme, qui permet de créer une vraie relation"

Pour les candidats, c’est donc l’occasion de découvrir un métier, une entreprise en immersion, de construire un projet professionnel… Du côté de l’entreprise, cette rencontre est aussi un potentiel début de recrutement, un premier contact qui peut éventuellement amener à une embauche si le contexte le permet. Lionel Fournier :

Écouter le podcast
"Aujourd'hui, les personnes handicapées ont un taux de chômage beaucoup plus important que les autres catégories de personnes. Or on voit qu'il y a un potentiel, qui est largement sous-utilisé. Parce qu'il y a des préjugés, parce qu'on ne prend pas le temps de prendre en compte cette diversité, alors qu'il y a dans certains secteurs, des problèmes en matière de recrutement, et bien on a toute une population qui est prête à travailler, et qu'on ne va pas voir. Je pense que pour nous, c'est une vraie source de recrutement, de gens qui ont des potentiels, des talents, et des recrutements de qualité."

Exceptionnellement, les rencontres au sein de l'entreprises seront virtuelles, cette année.