Pays de la Loire

La pluie n’effraie pas le festival Spot !

04 juin 2019 à 22h49 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : @Ville de Nantes

La neuvième édition du festival Spot va devoir composer avec la météo capricieuse… Pas de problème, un déménagement ne réduira pas la qualité de ce rendez-vous dédié aux jeunes talents nantais !

Le festival Spot, c’est avant tout la mise en lumière des jeunes porteurs de projets, organisée par la ville de Nantes. Qu’ils soient danseurs, chanteurs, comédiens ou juste citoyens engagés, tous vont se partager « la scène » entre vendredi et dimanche. Une scène une peu spéciale puisque de nombreux spectacles se produisent habituellement au miroir d’eau, face au Château des Ducs. 

Marie Garreau est chef de projet pour la ville de Nantes, elle revient sur le concept du festival.

Écouter le podcast

"C’est un festival qui est consacré aux projets des jeunes talents nantais c’est à dire que chaque année à l’automne on lance un appel à projet auprès des jeunes nantais de 16 à 25 ans et c’est à partir de ça qu’on construit la programmation. C’est vrai qu’on a une programmation qui est plutôt spectacle mais on a aussi à côté ce qu’on appelle le Spot des assos où on peut retrouver des ateliers participatifs, des expositions. C’est vraiment donner à voir tous les talents, la créativité et l’engagement des jeunes, les mettre sur l’espace public pour que les nantais puissent les rencontrer et ils sont nombreux puisqu’on a 60 projets dans des domaines variés cette année."

Rendez-vous dès ce vendredi 7 juin à 19H30 au Salon Mauduit à Nantes pour découvrir tous ces jeunes talents. Retrouvez le programme complet sur le site de la ville de Nantes

Un tremplin pour les jeunes porteurs de projets

Cette année, la pluie et le vent contraignent les organisateurs à se rabattre sur le cours Saint-André mais ce changement de dernière minute n’enlèvera rien à l’essence de la fête. Les jeunes pourront démontrer tous leurs talents devant le public, une grande première pour certains. 

Écouter le podcast

"L’objectif c’est de leur donner la chance de faire une première scène sur l’espace public devant les nantais. Ce qui nous tient à coeur aussi c’est que suite à l’appel à projet, on constitue la programmation et ensuite, ceux qui le souhaitent peuvent bénéficier d’un accompagnement, on les met en lien avec des professionnels du milieu, des coachs, des chorégraphes… Et on leur met à disposition des lieux de répétition et ça c’est un des angles principaux de Spot, l’accompagnement des jeunes jusqu’au jour J"

Des résidences avec des professionnels

Cet accompagnement, la compagnie Hologramme du Studio de Danse, une école nantaise, a choisi d’en profiter. L’équipe de 12 danseuses et 1 danseur ont donc répondu à l’appel à projet en novembre dernier avec leur spectacle « Je Veille », une chorégraphie dansée sur le thème de l’incidence des réseaux sociaux sur la sphère privée. Tous ont accepté la main tendue par la mairie et ont pu participer à 3 répétitions dans une salle de danse dédiée, sous l’oeil attentif de la chorégraphe Emilie Burgaud. Cette dernière leur a prodigué de précieux conseils pour mieux préparer leur intervention sur le festival. 

Alison et Alice mesurent la chance qu’elles ont de profiter de ce coup de pouce.

Écouter le podcast

"Notre projet s’appelle « Je veille » il dure environ 10 minutes. On a choisi de parler du thème de la sphère privée et de traiter ce sujet à travers l’ère du numérique, tout en dansant. On a choisi de traiter ce sujet à travers le jazz et la danse contemporaine. On n’a jamais travaillé comme ça et ça donne une autre dimension à notre création qui est faite pour être dansé dans une salle ou sur  une scène en fait. Spot c’est un bon challenge de devoir se mettre dans d’autres conditions et c’est vrai que ça donne de la visibilité parce que c’est en centre ville et qu’il y a une bonne communication donc c’est une chance pour nous de faire ça."

Un festival accessible

La Ville de Nantes travaille à rendre le festival accessible à toutes et à tous. Pour y arriver, elle est accompagnée par le Collectif T’Cap et met en place plusieurs actions : accueil et aménagement des sites du festival, programmes en braille et programmes en Facile A Lire et à Comprendre (sur place), points d’arrêt Proxitan, gilets vibrants à disposition lors des concerts… Des interprètes en LSF sont présents sur certains temps forts du festival, et des bénévoles du collectif, formés à l’accueil tout public, sont également présents tout au long du festival. Vous les retrouverez au point info/accueil sur le Cours Saint André.