Bretagne

La destination sarde a la cote cet été !

09 juillet 2019 à 08h05 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Sardaigne

Buon Giorno, ça vous dit de partir en Sardaigne cet été ?

Une ligne entre les aéroports de Nantes-Atlantique et d’Olbia est proposée par la compagnie Volotéa cet été, et l’été prochain en 2020. Deux lignes entre Nantes et Cagliari (capitale sarde) sont également programmées ces deux étés… La Sardaigne a les faveurs aussi d’Easy Jet avec pour la première fois deux lignes vers Olbia cet été, et on peut également s’y rendre avec le voyagiste TUI. Bref l’île a la cote, et le fait savoir. Hier à Nantes, la Chambre de Commerce locale avait invité la presse pour vanter les mérites de la Sardaigne. Graziella Quartu de l’aéroport d’Olbia, interrogée par Dolorès Charles.

Écouter le podcast

"Pour nous, pour l'aéroport d'Olbia, c'est très important toutes ces destinations, car la France est le deuxième marché après l'Allemagne pour la Sardaigne. Chaque année, nous avons plus de 300 000 passagers qui arrivent de France à l'aéroport d'Olbia, pour passer leurs vacances l'été, c'est un marché important qui continue à se développer grâce aux compagnies aériennes qui investissent sur la destination "Sardaigne".

Il n'est pas trop tard pour réserver

Une destination « pas chère et bon marché » pour Graziella Quartu.

Écouter le podcast

"On vient d'arriver sur Nantes et nous avons payé 19 euros l'aller, et pareil pour le retour. Ce n'est pas du tout trop tard pour (réserver) et ce n'est pas cher, et comme nous avons trois compagnies les touristes peuvent choisir ce qu'ils préfèrent sans souci. Il y a par exemple EayJet qui vole le mercredi et le dimanche, Volotea le mardi et le vendredi et résulat une personne peut venir avec une compagnie un jour et repartir avec une autre compagnie aérienne, un autre jour... et ce n'est pas cher du tout."

Les incontournables de la Sardaigne

Les incontournables de la Sardaigne avec Graziella Quartu de l’aéroport d’Olbia, avec Dolorès Charles.

Écouter le podcast

"Au nord, je dirai surtout l'archipel de la Madeleine, qui a des plages magnifiques...mais au centre de la Sardaigne on peut aussi vivre les traditions de l'île, mais aussi Cagliari au sud qui est une superbe belle ville.... Je conseille toujours de venir au moins deux-trois fois, pour découvrir toute l'île, car venir juste une fois, ce n'est pas suffisamment."

Cagliari - panoramica Castello.jpg (628 KB)

Cagliari - panoramica Castello

Communiqué

La Sardaigne est une île hétérogène aux richesses multiples.

Encore authentiques, de multiples lieux restent méconnus des touristes. La Chambre de Commerce de Sardaigne veut ainsi présenter la richesse historique de l’île et sa variété gastronomique pour afficher la destination comme un incontournable de la côte méditerranéenne. Le territoire sarde a beaucoup à offrir, notamment le prestigieux patrimoine archéologique de Baruminia, déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1997. Les amoureux de la nature y trouveront aussi les magnifiques paysages de la côte d’Emeraude près d’Olbia. Le territoire sarde dispose de trois aéroports : Cagliari-Elmas, Olbia-Costa Smeralda, Alghero-Fertilia et quatre ports maritimes. Trois lignes directes, effectuées par EASY JET, VOLOTEA et TUI, connectent Nantes et les aéroports de Cagliari et Olbia.

À l’extrémité sud de la Sardaigne se trouve Cagliari, la capitale de la Sardaigne, dont le centre historique a été restauré au cours des dernières années. Il est présidé par le superbe château de San Michelle datant du XIVe siècle. C’est un plaisir de flâner dans ses rues, dans les restaurants où il est possible de manger à des prix abordables, de se perdre au marché de San Benedetto le samedi et de s’arrêter sur la place Viceregio. Sassari est également un bon endroit pour faire connaissance avec la culture nuragique préhistorique et les plages du sud.

Les incontournables en Sardaigne
L’arrivée par la mer en Sardaigne implique quelque chose de magique. La côte rocheuse du nord de l’île se dessine à l’horizon, parrainant la pile de délicieuses surprises que ce voyage nous apportera pour la grande île aux paysages, à l’atmosphère méditerranéenne et à la forte personnalité.
Porto Torres, située sur la côte nord, à 18 kilomètres de la ville de Sassari, est la porte d’entrée de cette route qui relie ses principales attractions.

La plage de Cagliari
Sassari La deuxième ville la plus importante de Sardaigne est plongée dans l’histoire de l’île avec ses remparts médiévaux, la cathédrale romane de San Nicolás et sa façade baroque, la source Renaissance de Rosello et une poignée de bâtiments néoclassiques du XIXe siècle qui émergent dans ses rues étroites typiquement italiennes. L’église Santissima Trinita di Saccargia, avec sa célèbre silhouette en noir et blanc et sa tour romane, est située à environ 15 kilomètres au sud de la ville.

Alguer La ville fortifiée d’Alghero est la prochaine étape de l’itinéraire. Son centre historique s’articule autour de la Piazza Civica ou du Poul Vel, où sont situés les bâtiments qui ont représenté pendant des siècles les institutions locales : le Palais Ferrara, la Maison de la Ville et le Palais du Duana Reial. Au crépuscule, le voyageur découvre le plaisir de se promener autour du Bastioni Marco Polo, qui relie la tour de l’Esperò Reial à celle de la Polveriera. Ces bastions font partie de la demi-douzaine de tours qui défendaient autrefois la ville.
Oristano Les plages les plus sauvages et les moins fréquentées se trouvent au sud d’Alghero, juste au-delà de la ville d’Oristano et des ruines phéniciennes de Tharros. C’est la Costa Verde sur laquelle se détachent les plages de San Nicolao et d’autres criques.