Hommage à l'angevine Camille Lepage

11 avril 2019 à 4h34 par Dolorès CHARLES

Cinq ans après sa disparition, Angers rend hommage à Camille Lepage sous forme d'expositions et de débat.

HIT WEST
Crédit: Hit west (archives)

Un hommage qui se traduit par deux expositions, et un débat organisé le 16 mai. La photographe angevine a été tuée en 2014 à la frontière camerounaise, alors qu’elle réalisait un reportage sur l’exploitation diamantaire. L’exposition «⬯Une fragile poésie⬯» regroupant 20 photos de Camille et 20 clichés de Leila Alaoui⬯sera inaugurée ce jeudi, à la médiathèque Toussaint. Entrée libre, et accessible au jeune public.

"Une exposition poignante en hommage à deux talents: Camille Lepage et Leila Alaoui, deux jeunes photojournalistes. Leur regard féminin, sensible et humaniste a su capter au milieu du chaos de brefs instants de délicatesse, des moments fragiles de poésie. "Camille Lepage et Leïla Alaoui ont choisi de témoigner de la dureté du monde à travers la photographie. Cet engagement leur a coûté la vie. (...) La première avait 26 ans, la seconde en avait 33. L'une et l'autre sont mortes par balles. En dépit d'une vie écourtée, les deux jeunes femmes ont eu le temps de laisser derrière elles une oeuvre."
Guillaume de Sardes, commissaire de l'exposition.

Exposition organisée avec la Fondation Leïla Alaoui et l'association Camille Lepage-On est ensemble."

Un film sur la photojournaliste sortira aussi en fin d’année. Enfin au terme de cette année hommage, une rue d’Angers sera baptisée au nom de la jeune Camille Lepage.