Gilets jaunes : Nantes au secours des commerçants

29 janvier 2019 à 13h51 par Katell LAGRE

La ville de Nantes au secours des commerçants pénalisés par le mouvement des gilets jaunes.

HIT WEST
Crédit: Hit west (archives)

La municipalité a annoncé aujourd'hui le déblocage d'un fonds de soutien de 350 000 € pour les entreprises indépendantes et dans le cas où le commerçant n’est plus couvert par les assurances.

Autre dispositif : une exonération des droits d’occupation du domaine public (terrasses, panneaux publicitaires) pour un mois, soit 100 000 €.

Enfin, 50 000 € pour deux associations de commerçants Plein Centre et Unacod afin d’encourager les actions de dynamisation du centre-ville.
Soit au total 500 000 € d'aide aux commerçants pénalisés par le mouvement des gilets jaunes.

Vendredi, les commerçants de Nantes mais également de Rennes ou Lorient étaient allés plaider leur cause auprès du ministère de l’Économie mais ils n’avaient rien obtenu du gouvernement.

LE COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA VILLE DE NANTES

"Johanna Rolland annonce des mesures d’urgence en faveur du commerce de centre-ville. Les commerçants, restaurateurs et hôteliers du centre-ville nantais, ont subi ces dernières semaines de graves pertes d’exploitation. Dans ce contexte, Johanna Rolland, Maire de Nantes, Présidente de Nantes Métropole annonce la création d’un fonds exceptionnel de soutien aux commerçants, l’exonération d’un mois des droits d'occupation du domaine public pour les commerçants, restaurateurs et hôteliers du centre ville nantais, et un soutien financier supplémentaire aux associations de commerçants, l’ensemble de ces mesures s’élevant à 500000 €.

Johanna Rolland souligne que « durant toute cette période, nous avons été en relation constante avec l’association de commerçants Plein Centre, l’UNACOD, la CCI Nantes-Saint-Nazaire, l’UIMH et le GNI. Nous sommes allés à la rencontre des commerçants. Renforcer le commerce de centre-ville est l’une de mes priorités pour Nantes. Je sais les difficultés qu’ont connues les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers, je suis engagée à leurs côtés et suis convaincue de la nécessité de leur apporter un soutien exceptionnel.

Pour cela, il y a besoin, au-delà des mots, d’actes concrets». Johanna Rolland a donc décidé de mettre en oeuvre des mesures exceptionnelles en ce débutd’année, en lien avec la CCI, Plein Centre, l’UNACOD, l’UIMH et le GNI :

• Création d’un fonds exceptionnel de soutien de 350 000 € pour apporter des aides directes aux commerçants ayant le plus durement subi les dégradations, notamment les petits commerçants indépendants

• Exonération d’un mois de tous les droits d'occupation temporaire du domaine public (terrasses, chevalets, kakémonos, etc.) pour tous les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers du centre-ville, ce qui représente une enveloppe de 100 000 €.

• Soutien financier supplémentaire à hauteur de 50 000 € en direction des associations de commerçants, Plein Centre et Unacod, pour appuyer leurs actions d’animation L’ensemble de ces mesures s’élève à 500 000 €.
Par ailleurs, le Conseil métropolitain de décembre dernier a voté le gel pour 2019 des tarifs des droit"