Covid-19 : les salles de sport désabusées à Rennes

25 septembre 2020 à 3h19 par Alexandra BRUNOIS

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 partout en France, le gouvernement vient de mettre en place des zones plus ou moins touchées par le virus. La métropole de Rennes figure en zone alerte renforcée. De nouvelles mesures sanitaires seront annoncées cet après-midi. Parmi elles : la fermeture plausible des salles de sport. Reportage de Yann Launay dans l'une d'entre elles.

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

Plus de 16 mille nouvelles contaminations au Coronavirus en 24h… C’est un nouveau record que la France a battu hier. On a déploré ce jeudi 52 nouveaux décès liés au Covid-19 dans le pays. Et le seuil des 1 000 patients en réanimation a été franchi pour la 1ère fois depuis le 8 juin.

Parmi les personnalités touchées de près par l’épidémie, notons la mise à l’isolement du maire Lorient. Fabrice Loher a été en contact avec une personne positive au Covid. Son test est pour le moment négatif. Il poursuit ses fonctions en télétravail.

A Brest, le port du masque devient donc obligatoire à partir de demain… Une obligation mise en place dans des zones ciblées : le bas de Siam, sur le port de commerce : quai Tabarly et quai de la douane, et aux abords des sites universitaires et d’enseignement supérieur, des lycées et collèges publics et privés de la Cité du Ponant. Un masque obligatoire à partir de 11 ans, il vous en coûtera 135€ d’amende en cas d’infraction.

Notons que Brest Métropole a décidé hier de fournir deux masques gratuits pour chaque élève de l’enseignement supérieur… soit 60 mille masques homologués pour 100 lavages.

En Loire-Atlantique, après Nantes, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire ou encore Bouguenais, le masque va devenir obligatoire à Châteaubriant. Décision du préfet! Ca prend effet demain matin à 8h.

LA COLERE DES SALLES DE SPORT A RENNES

La préfète d’Ille-et-Vilaine elle annoncera cet après-midi à 16h30 en conférence de presse les nouvelles mesures sanitaires après le passage en zone d’alerte renforcée de la métropole de Rennes. Les bars et les restaurants devraient fermer à 22h dès lundi et pour 15 jours minimum, mesure renouvelable. Les grands rassemblements seront désormais limités à 1 000 spectateurs dans les stades et les salles de spectacles et les rassemblements de plus de dix personnes seront interdits dans l'espace public.

Olivier Véran a annoncé aussi la fermeture des salles de sport, en expliquant que "ces espaces confinés sont des lieux de contamination importante"... Les responsables de salles ne comprennent pas. Ecoutez la réaction de Pierre-Antoine Gilois, coach sportif dans une salle de sport rennaise :

Écouter le podcast
"On ne s'attendait pas du tout à cette décision... Ici, au club, tout est mis en place pour qu'il n'y ait qu'une machine utilisée sur deux, et en salle de cours collectifs, c'est 6m² par personne, il n'y a pas de contact physique entre les adhérents... Dans cette salle, on n'a pas de cas de covid, je me suis informé sur ce qui pouvait se passer dans les autres clubs, et les retours sont exactement les mêmes que chez nous..."

Si cette décision devait s'appliquer, les conséquences économiques seraient rudes, surtout en cette saison :

Écouter le podcast
"Septembre-octobre sont les mois les plus porteurs dans l'année, ce sont les mois où il y a le plus d'adhésions. Déjà que le confinement, il fallait l'encaisser, et on a eu du mal à s'en remettre, on compte sur ces mois-là pour économiquement se remettre sur nos pattes..."

Si les salles de sport devaient fermer, les adhérents eux non plus ne le comprendraient pas, c'est le cas de ces habitués d'une salle de fitness de Rennes :

Écouter le podcast
"Les salles de sport ont pris des mesures : quand vous vous entraînez, il y a un périmètre marqué au sol, dans lequel vous devez vous entraîner. Quand vous changez de poste, vous devez porter le masque, il faut vous désinfecter les mains, désinfecter le poste... A partir du moment où les mesures sont respectées, il n'y a pas vraiment de risque de propagation du virus(...) Que les bars restent ouverts, mais que les salles ferment, je ne trouve pas ça logique : ils restent ouverts, alors qu'il y a autant de monde, voir plus, et les règles sont moins respectées là-bas qu'ici.(...) Je pense que c'est aussi risqué de faire ses courses que de venir à la salle..."

Les mesures seront détaillées ce vendredi après-midi, à 16h30, par la préfète d'Ille-et-Vilaine.

DES RENNAIS PARTAGES FACE AUX NOUVELLES MESURES

Sur l'utilité de ces nouvelles mesures, les Rennais semblent assez partagés :

Écouter le podcast
"Si on ne fait rien, cela risque d'être encore plus long... vaut mieux que l'on fasse des restrictions , et que l'on puisse reprendre notre vie normale, que de laisser tout ouvert et que cela dure encore des mois et des mois (...) ça change tout le temps, on n'arrive plus à comprendre... On ne peut pas entendre d'un côté : "faites la fête, allez au restaurant, au théâtre", et puis après nous dire "ah mais oui, mais non, finalement on va fermer"... On infantilise le peuple, on nous parle comme à des demeurés..."

Dans les départementes d’Ille-et-Vilaine, de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de la Sarthe et du Morbihan en zone « alerte », ce sont les rassemblements de plus de 30 personnes dans l’espace public qui devraient être interdits d’ici lundi.

Notons que la Région PACA elle va déposer un référé ce vendredi contre la fermeture des restaurants à compter de demain à Aix-Marseille, métropole située en zone d’alerte maximale.

CONSEQUENCES DE LA RECRUDESCENCE DE L'EPIDEMIE

Conséquences des nouvelles mesures restrictives, de grands événements sont annulés… c’est le cas du Carrefour de l’agroalimentaire qui devait démarrer mardi au Parc-Expo de Rennes. La 24ème édition est reportée du 8 au 10 juin 2021.

Le Nautic de Paris lui aussi est annulé… le salon nautique était programmé à Paris début décembre… chaque année, 200 mille visiteurs et plus de 800 exposants… notamment de nombreux bretons et ligériens… se donnent rendez-vous, Porte de Versailles.

A Nantes, le festival Bar-Bars est annulé en novembre prochain. Il sera remplacé par des états généraux du droit à la fête dans les territoires en remplacement des concerts prévus dans les bars nantais.

Mauvaise nouvelle également à Brest… La saison qui s’annoncer exceptionnelle du côté des escales de paquebots continue de décevoir. Le paquebot allemand « Europa 2 » avec ses 80 passagers et 100 membres d’équipage, qui devait faire escale mardi prochain annule son passage dans le port brestois. En cause : la décision du Ministère des Affaires étrangères allemand qui a annoncé de nouvelles mesures de quatorzaine pour les citoyens allemands qui se seraient rendus en Bretagne.

En basket, la 1ère journée de Ligue féminine prévue ce week-end est décalée… pour des cas de Covid-19 au sein de différentes équipes. La rencontre entre les filles du Landerneau Basket et Saint-Amand est donc reporté, tout comme celle des Deferlantes du nantes rezé Basket contre Villeurbane. Report des matchs à la date du 14 octobre prochain.