Coronavirus : un 1er cas groupé dans l'Ouest

2 mars 2020 à 3h59 par Alexandra BRUNOIS

Un 1er foyer groupé de coronavirus détecté dans le Morbihan. 2 cas à Rennes et 2 autres à Brest et 4 en Pays-de-la-Loire. L'Ouest dénombre ce lundi matin 17 personnes contaminées par le virus.

HIT WEST

Un 1er foyer de Coronavirus identifié en Bretagne…

Des cas groupés soit 13 personnes testées positivement hier dans le Morbihan… dont 3 cas à Auray, 6 à Crac’h et 2 à Carnac. D’autres personnes ont fait l’objet de tests, les résultats sont attendus dans les heures qui viennent.

Conséquences : le Préfet du Morbihan a pris des mesures afin de limiter les risques de propagation du virus. Tout rassemblement collectif est interdit dans le département jusqu’au 14 mars prochain. Tout rassemblement collectif est interdit dans le département jusqu’au 14 mars prochain. Les événements sportifs et culturels sont annulés. Le festival Méliscènes lui est d’ores et déjà annulé ou reporté à Auray. Plusieurs cinémas comme Le Paradis à Quiberon, La Bobine à Carnac et le Ti Hanok à Auray. Mais, les supermarchés ne sont pas fermés et le marché d’Auray lui s’est bel et bien tenu hier matin, place Notre-Dame.

Les établissements scolaires, crèches et accueils périscolaires sont fermées jusqu’au 14 mars dans les 3 communes concernées (Auray, Crac’h et Carnac). Les enfants de ces communes scolarisés ailleurs sont priés aussi de rester chez eux. Au total, 5 700 élèves sont confinés chez eux en raison de la fermeture de leur établissement. 10 écoles au total sont fermées dans le secteur d'Auray.

Des consignes ont été diffusées au maire pour prévenir la population de limiter les déplacements.

Communique Prefet 56.jpg (171 KB)

Toutes les écoles d'Auray sont fermées jusqu'au 14 mars minimum. La décision a été prise cette anuit et tous les parents ce matin n'étaient pas informés : c'est le cas par exemple de Mary Lise, qui a trouvé porte close à l'école du Loch (l'une des grosses écoles d'Auray). Elle va devoir repartir avec son garçon de 8 ans, mais n'a pas de plan B :

Écouter le podcast

"Moi je dois partir au boulot, je travaille dans 10 minutes et je me retrouve avec mon gamin sur les bras... du coup, je ne sais pas comment je vais faire. La prudence est là, je comprends mais de laisser les parents dans l'embarras comme ça, c'est embêtant. Même si j'avais su ça hier, le problème se serait posé de la même manière puisque moi j'ai personne ici, donc il aurait fallu que je fasse garder mon petit ou que je trouve une nourrice mais à la dernière minute, c'est pas possible et j'aurai été travaillé pour rien. C'est bien qu'on prenne des mesures aussi tôt mais ça nous laisse quand même dans l'embarras". 

Comme les écoles, les lycées d'Auray ont gardé leurs grilles fermées, ce matin. A la surprise d'Evan, élève de seconde, qui n'avait pas eu l'information :

Écouter le podcast

« Il n’y a personne de ma famille qui était au courant…du coup, on m’a emmené ici et j’ai vu qu’il n’y avait pratiquement personne, c’était tout vide… Je trouve que ce sont des bonnes mesures pour éviter que le coronavirus se répande parce qu’on est quand même 1 200 personnes dans le lycée, ça limite du coup beaucoup la propagation et je trouve ça pas mal si on peut sauver… peut-être des gens qui ont des problèmes respiratoires… c’est très bien. C’est vrai que deux semaine de cours, on va louper beaucoup de trucs, il y a peut-être moyen de faire des cours à distance. Ça pourrait être pas mal pour rattraper parce qu’on va prendre beaucoup de retard sur le programme et ça peut être une solution ».

Un reportage de Yann Launay

6 autres cas bretons

Ce matin, 6 autres cas étaient confirmés en Bretagne… 2 cas à Brest : un couple de septuagénaires domiciliés à Plougonvelin revenant d’Egypte et hospitalisés en réanimation au CHU de Brest. Et 4 cas à Rennes : dont une femme travaillant à la clinique de la Sagesse et son époux pompier à la caserne Saint-Georges. Ils ont séjourné dans l’Oise, département très touchés par le virus.

4 cas aussi en Pays-de-la-Loire

Un nouveau cas de coronavirus confirmé hier en Pays-de-la-Loire. Il s’agit d’une jeune femme de 27 ans, habitante de la Sarthe qui rentre d’un séjour à Milan. Elle a été prise en charge par le CHU d’Angers. L’agence régionale de santé indique que la patiente n’aurait pas été en contact rapproché avec d’autres personnes depuis son retour en France, ce qui limite les risques de transmission. Vendredi, on apprenait, toujours de l’ARS, que 3 membres d’une même famille de Mayenne et du Maine-et-Loire avaient été testés positifs.

Des mesures nationales

Au total, la France comptait hier soir 130 cas confirmés, 12 guéris, 2 décédés. 116 sont toujours hospitalisés pour des raisons d’isolement et 9 sont en situation clinique grave.

Le gouvernement a annoncé samedi l’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu fermé et certains événements en extérieur comme le semi-marathon de paris. Le Salon de l’Agriculture lui a refermé ses portes une journée plus tôt samedi Porte de Versailles. Dans les églises, les bénitiers ont été vidés et la communion est interdite directement par la bouche.

Conséquences dans l'Ouest... A Nantes, le concert de Maître Gims ce samedi 7 mars est reporté au zénith de Nantes.

Pour toute questions non médicales, une plateforme téléphonique nationale est accessible gratuitement 24h/24 au 0 800 130 000.