Cantat à Mythos : les explications de la municipalité

21 mars 2018 à 15h49 par Katell LAGRE

Les concerts de Bertrand Cantat continuent de susciter la polémique... mais question pour la Ville de Rennes de demander sa déprogrammation. L'ex leader de Noir Désir se produira le 16 avril prochain dans le cadre du festival Mythos.

HIT WEST

Les concerts de Bertrand Cantat continuent de susciter la polémique... Malgré sa déprogrammation des Escales à Saint-Nazaire et son annulation à la Fête du Bruit de Landerneau, l'ex leader du groupe Noir Désir doit se produire le mois prochain à Rennes, dans le cadre du festival Mythos, et des élus s'en sont émus, lors du conseil municipal. Le festival Mythos est subventionné à hauteur de 77 000 euros par la municipalité.

Mais pas question pour la Ville de Rennes de demander la déprogrammation de Bertrand Cantat : pour l' adjoint à la culture, la lutte contre les violences faites aux femmes n'autorise pas cette forme de censure. Benoît Careil :

Écouter le podcast

"Il y a actuellement un débat de société dont on peut être fiers en France : cette mobilisation des citoyens contre les violences faites aux femmes. Qu'il y ait une émotion par rapport à la programmation de Bertrand Cantat, c'est tout à fait légitime. L'organisateur du festival en a conscience, il avait programmé Bertrand Cantat il y a un an, avant l'affaire Weinstein. Bertrand Cantat incarne ce fait de société révoltant : les violences faites aux femmes, mais il a payé pour ce qu'il a fait, et il a retrouvé pleinement ses droits de citoyen. C'est la loi et c'est cette société qui nous protège tous individuellement.."


Pour Benoît Careil, la liberté de programmation doit être respectée par les élus :

Écouter le podcast
"La ville n'a pas à intervenir sur ce choix, je ne comprends pas que des élus à Saint Nazaire soient intervenus : ils doivent respecter ce choix de programmation, si on y touche, on remet en cause tout un équilibre démocratique sur nos territoires. Les artistes doivent être libres de s'exprimer, il y a des règles : on n'a pas le droit d'avoir des propos haineux, des propos racistes, misogynes, si ce cadre est respecté, et c'est le cas de Bertrand Cantat dans son expression artistique, on ne peut pas interdire. Après c'est de la responsabilité du public d'y aller ou pas : à Mythos, c'est un concert de Bertrand Cantat, les gens achèteront un billet pour aller voir Bertrand Cantat, ils n'achèteront pas un billet pour voir un autre artiste en subissant Bertrand Cantat.."

Benoît Careil comprend l'émotion suscitée, mais pour l'adjoint à la culture, c'est aussi une question de mesure dans la communication, pour le respect de tous. Pour Benoît Careil, les concerts de Bertrand Cantat doivent avoir lieu mais doivent continuer à s'organiser dans une certaine discrétion, dans une certaine sobriété :

Écouter le podcast
"Ceux qui travaillent sur l'image de Bertrand Cantat, sur ses prestations publiques, doivent prendre en compte cette indignation et être mesurés pour ne pas choquer. On imagine mal que Bertrand Cantat passe à la télé dans une émission de variété, ou fasse l'objet d'une campagne d'affichage dans les rues de Rennes pour faire la publicité autour d'un concert. Il y a une certaine mesure à avoir dans la représentation de Bertrand Cantat, mais il doit pouvoir chanter, s'exprimer dans un cadre qui choque le moins possible ceux qui sont heurtés par son image.."

Le concert de Bertrand Cantat est prévu le 16 avril prochain au Cabaret Botanique de Rennes dans le cadre du festival Mythos. Vos places à partir de 16€. Plus d'infos sur www.festival-mythos.com

Des associations elles ont appelé à des actions de protestation le jour du concert.

Les dates de la tournée de Bertrand Cantat sont également maintenues… L'artiste invoque en effet son droit à la réinsertion. Il se produira sur la scène de Stéréolux à Nantes, les 2 et 3 mai prochains. Des concerts qui affichent complet!

Reportage de Yann Launay.