Campings : une saison post-covid particulière

11 août 2020 à 9h20 par Alexandra BRUNOIS

A l'approche du week-end du 15 août dans l'Ouest, les professionnels du tourisme commencent à dresser le bilan de la première partie de saison chamboulée évidemment par le déconfinement échelonné, la hausse des cas de Covid-19 dès la mi-juillet et le port du masque rendu obligatoire dans les lieux publics.

HIT WEST
Les mobil-home du camping de Pors Ar Vag à Plomodiern
Crédit: Alexandra Brunois

Dans le Finistère, le camping familial de Pors Ar Vag ne fait pas exception à Plomodiern… Bernard Le Mao, son co-gérant, a vécu un début de saison particulier…

Écouter le podcast
« J’ai trouvé la 1ère partie de saison bizarre… J’ai eu du mal à m’y mettre parce que je pense que c’était suite au déconfinement. On a vu arriver les premiers clients la 2ème quinzaine de juin et la 1ère quinzaine de juillet on a fait le plein en mobil-home avec pas mal de gens du secteur du Finistère… surtout le week-end du 14 juillet parce qu’il y a eu un afflux de monde d’un peu partout, je veux dire que c’était peut-être un peu la fête, comme si c’était un retour aux sources, déconfinement… c’est vrai que c’était très bizarre ».

Camaret-sur-Mer pointe plage.jpg (1.09 MB)

Camaret-sur-Mer

Au camping de Pors Ar Vag à Plomodiern, le début de la saison touristique semble avoir été vécu comme une parenthèse festive par les vacanciers… C’est du moins le sentiment de son co-gérant, Bernard Le Mao.

Écouter le podcast
« Début juillet, c’est vrai qu’ils se sont retrouvés un peu comme si c’était avant… voilà, il n’y avait pas de masques, on parlait du covid mais on va dire qu’on était en Bretagne, pas de problème, nous on avait pas été touchés, enfin on ne semblait pas avoir été trop touchés donc les gens étaient bien… mais très vite le masque est apparu donc effectivement les gens ont fait attention surtout après le 14 juillet, après justement toutes ces fêtes, les gens qui étaient en famille… c’est un peu ce que j’ai ressenti… après tout le monde a commencé à faire attention ».

Camping Porg Ar Vag Plomodiern Panorama.jpg (972 KB)

Vue du camping de Pors Ar Vag

LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE A MODIFIE LES COMPORTEMENTS

Mi-juillet, la Bretagne a fait face à plusieurs clusters… La région est depuis qualifiée de vulnérable face au Covid-19, les cas se sont multipliés incitant les communes touristiques à rendre obligatoire le port du masque dans les rues piétonnes comme à Quimper ou encore Locronan. A Plomodiern, le camping de Pors Ar Vag situé entre la presqu’île de Crozon et la Baie de Douarnenez a commencé à ressentir les effets de la crise sanitaire… Bernard Le Mao

Écouter le podcast
« Beaucoup plus compliqué, à partir de ce moment-là, les réservations ont largement diminué, nous n’avons pas eu d’annulation parce que peut-être on est une petite structure donc les gens n’ont pas eu peur, après on est à la pointe du Finistère peut-être, je ne m’explique pas forcément le fait, mais non on n’a eu aucune annulation. Je pense que maintenant c’est rentré dans les mœurs donc les gens s’habituent et plus on discute avec eux, il n’y a pas de soucis de ce côté-là, voilà les gens se disent que de toute façon le masque on va le porter pour bien longtemps ».

Camping Pors Ar Vag Plomodiern Vue Mobil Home.jpg (998 KB)

Le camping de Pors Ar vag au pied de la plage

Après un mois de juillet à forte affluence, le camping de Pors Ar Vag dans le Finistère voit désormais les réservations arriver au compte-goutte pour la fin de saison… Une situation que s’explique très bien son co-gérant, Bernard Le Mao

Écouter le podcast
« Jusqu’au 22 août, les choses se passent bien… Après, maintenant les gens ont le temps, ils louent à courte durée donc ils vont louer dans le semaine pour la semaine après, parce qu’ils regardent la situation… donc je pense que c’est ça, ils attendent que la situation s’améliore ou pas et en fonction de ça ils louent ou pas. Nous, on observe beaucoup de gens qui randonnent et beaucoup de camping-cars, les gens ils vont faire un séjour d’une nuit, 2 nuits et donc qui dit camping-cars dit randonnées, donc c’est le cas on a vu beaucoup de randonneurs et ça bouge beaucoup ».

DES VACANCES DIFFERENTES, UN RETOUR AUX SOURCES

Au pied de l’océan, niché entre la presqu’île de Crozon et la Baie de Douarnenez, le camping de Pors Ar Vag à Plomodiern semble attirer sa clientèle pour son côté familial, sa simplicité et sa tranquillité… Proche de la nature et des grands points de vue du Bout du Monde, le camping finistérien tire son épingle du jeu dans ce contexte si particulier. Bernard Le Mao, son co-gérant

Écouter le podcast
« Par ici, c’est la beauté des paysages, donc ils vont visiter… Bon cette année, c’est difficile, les festivals, toutes les animations sont supprimées ou presque, donc c’est surtout les marchés et puis les paysages donc les pointes, et puis la tranquillité puisqu’ils cherchent quand même un retour aux sources, chercher simplement la simplicité, revenir peut-être 30 ans en arrière, ils n’ont pas besoin de grand-chose, ils redécouvrent la joie de vivre sûrement de ce côté-là ».

Crozon cap de la chèvre.jpg (1.13 MB)

Cap de la Chèvre, presqu'île de Crozon

Mais, les touristes ne semblent pas trop souffrir de ce contexte sanitaire compliqué… Résignés à vivre de bons moments, malgré la situation. C’est le cas de Pierre, ce jeune trentenaire du Nord a profité pleinement de son séjour au Bout du Monde malgré les mesures sanitaires et le port du masque obligatoire…

Écouter le podcast
« On s’y fait… de toute façon, il faut avoir les gestes barrières, la chaleur c’est sûr ne facilite pas les choses, c’est un peu compliqué avec le masque, parce qu’on a tendance à l’oublier par moments… Mais dans l’ensemble ça va… C’est la 1ère fois que je venais en Bretagne et je ne suis pas déçu, j’ai vu tous les beaux panoramas qu’il y avait à voir donc ça c’est très bien passé, il y a toujours des filles en maillot de bain… donc moi ça me va ! »

Des filles et des garçons évidemment…