Bretagne

1 020 emplois supprimés chez Hop!

03 juillet 2020 à 06h46 Par Dolorès CHARLES
Avion Hop!
Crédit photo : @AirFrance

L’aviation pique du nez, avec les plan sociaux annoncés chez Airbus et Air France. L'Ouest sera particulièrement touché, sur les sites de Loire-Atlantique et de Morlaix dans le Finistère.

Alors qu’Airbus fait face à un recul d’activité de 40 %, le groupe a précisé hier où les emplois seraient supprimés et résultat Toulouse et les villes de Nantes et Saint-Nazaire (Montoir) paient un lourd tribut, 3 500 postes supprimés dans la Ville Rose, et un millier en Loire-Atlantique. Airbus veut privilégier les départs volontaires, les retraites anticipées et le chômage partiel de longue durée. Le groupe Airbus, prêt à moins licencier, en contrepartie d’un soutien financier de l’Etat Français et de Berlin !

Pas mieux chez Air France

Un peu plus de 1 000 postes sur 2 700 vont être supprimés chez Hop !, filiale du groupe Air France. L’annonce a été faite ce matin au siège social à Bouguenais… un CSE extraordinaire boycotté par les syndicats qui ont préféré bloquer l’accès du site ce matin.

Seul Joël Rondel, secrétaire du CSE Hop ! a rencontré la direction… Il fait le point avec nous sur les postes supprimés avec Alexandra Brunois…

Écouter le podcast

« On serait sur 1 022 suppressions d’emplois mais quand on refait nos calculs, on tombe à 1024… 328 navigants techniques, les pilotes, 286 personnels navigants commerciaux, 291 salariés de la maintenance et 119 salariés au support administratif… tous les sites sont impactés, ils veulent fermer le site de Morlaix, celui de Lille, la base technique avec une vingtaine de mécaniciens à Orly. Hop ! Training à Morlaix est à vendre et s’il ne trouve pas d’acheteur, ils fermeront aussi directement, il y avait 14 bases navigantes, il n’y en restera plus que deux (CDG et Lyon) autrement toutes les autres bases sont fermées… celles de Nantes, de Rennes, d’Orly aussi qui est la plus grosse base ».

Hop-Air-France (2).JPG (621 KB)

Quatre ans après la fusion de Brit Air (Morlaix), Régional (Nantes) et Airlinair(Paris), c’est un vrai coup de massue pour les salariés et leurs représentants du personnel… Joël Rondel

Écouter le podcast

« C’est un vrai gâchis aujourd’hui, c’est une destruction complète de Hop ! qui a été créée il y a à peine 4 ans de 3 compagnies régionales. 4 ans après, voilà ce qu’ils en ont fait de cette compagnie qui avait quand même 100 avions… Et aujourd’hui, on va se retrouver avec une trentaine d’avions ! Voilà l’avenir qu’on propose aux salariés, on en appelle à l’Etat d’intervenir pour que Air France garde un maximum de lignes… faut pas oublier qu’il y a une continuité du service public… les régions vont subir ce projet Air France donc on en appelle à l’Etat pour mettre tout en œuvre pour qu’on garde le maximum de lignes ce qui fait qu’on préserverait le maximum d’emplois ».

Morlaix tremble

A Morlaix, le site de Hop! est bloqué aussi depuis ce matin. 300 postes vont être supprimés. Le centre de maintenance de la filiale low-cost d’Air France ne devrait plus accueillir aucune activité à l’horizon 2023. Un coup de massue pour le territoire breton. Ecoutez la députée LREM Sandrine Le Feur (circonscription de Morlaix) avec Dolorès Charles.

Écouter le podcast

Des réunions bilatérales sont programmées avec la direction dès la semaine prochaine mais elles pourraient boycottés par les représentants du personnel. Un CSE extraordinaire est prévu fin le 30 ou 31 juillet.