Les présidents de plusieurs départements de l'Ouest élus ce jeudi

1er juillet 2021 à 10h31 - Modifié : 2 juillet 2021 à 7h08 par Dolorès CHARLES

Alain Leboeuf nouveau président du département de Vendée
Crédit: Cédric Mané

C'est le 3ème tour, après les échéances électorales. Plusieurs séances d’installation des conseils départementaux ont lieu ce jeudi. Tour d'horizon des départements de l'Ouest.

Commençons par les femmes. Dans le Maine et Loire, c’est Florence Dabin, une choletaise étiquetée divers droite, qui vient d’être élue présidente de ce département, sans surprise car la droite occupe 34 des 42 sièges de cette nouvelle assemblée. Celle qui succède à Christian Gillet, éliminé dès le premier tour des élections départementales, devient la première femme à la tête de l'Anjou.

Pas de surprise en Mayenne où le centriste Olivier Richefou se succède à lui-même. Pour la Loire-Atlantique, la séance d'installation s'est achevée et le socialiste Michel Ménard a officiellement été élu à la tête de la collectivité. Il succède au Président Philippe Grosvalet, qui avait décidé au printemps de tourner la page. La gauche a remporté 18 des 31 cantons dimanche soir. 

Pas d'opposition en Vendée, mais une pluralité

Du changement en revanche en Vendée, où Alain Lebœuf, élu dans le canton d’Aizenay, a été élu président de l’assemblée ce matin, avec 34 voix sur 34 ! Ici, la droite a raflé tous les cantons, quand la gauche en détenait encore sous la dernière mandature. Ecoutez Alain Leboeuf au micro de Cédric Mané :

Alain Leboeuf nouveau président du département de Vendée
Alain Leboeuf nouveau président du département de Vendée
Crédit: Cédric Mané

"Ce n'est ni un problème ni un atout, c'est une composante simplement. A nous de travailler avec justement les forces en présence et à être très attentif. Nous ne travaillons pas pour de la politique politicienne mais pour les vendéens, et nous trouverons la manière d'écouter l'ensemble des vendéens. Il faut arriver à redéfinir une opposition, mais ce qu'il nous faut c'est une pluralité et elle est dans les hommes et les femmes qui dessinent les territoires et notre assemblée, nous aurons cette pluralité en interne."

Pour la région des Pays de la Loire, c’est demain que Christelle Morançais (LR) doit être officiellement élue présidente.

BRETAGNE

Dans le Finistère, l’union de la droite et du centre l’a emporté dimanche dernier avec 14 cantons sur 27. Aussi sans surprise, Maël de Calan, 40 ans, du canton de Saint-Pol-de-Léon, a été élu ce matin avec 28 voix contre 24 voix pour Kévin Faure et 2 votes blancs.

Dans les Côtes-d'Armor, où le département bascule à gauche, les élus ont voté pour Christian Coail qui succède à Romain Boutron.

L'Ille-et-Vilaine compte 54 élus au conseil départemental. Jean-Luc Chenut a été réélu Président du Département avec 32 voix, soit la majorité absolue de l’ensemble des membres du conseil. Pierre Breteau, candidat lui aussi, obtient 20 voix, 2 bulletins blancs.

Dans le Morbihan, David Lappartient (président de l'UCI) succède à l'ancien ministre, François Goulard, dans ce département ancré à droite et au centre. Le pontivyen élu du canton de Séné avait déclaré lors de la campagne qu'il quitterait son poste à la mairie de Sarzeau, s'il était élu.

Pour la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard sans majorité absolue, devrait être réélu ce vendredi, lors d’un conseil régional extraordinaire. A 44 ans, il est le président de région le plus jeune de France.