Départementales : le point avant le second tour

25 juin 2021 à 7h43 - Modifié : 25 juin 2021 à 7h44 par Dolorès CHARLES

Elections urnes en France
Elections urnes en France
Crédit: Elections urnes en France

Avant le second tour des élections régionales et départementales, focus sur les enjeux dans les départements de l'Ouest, et des territoires pourraient basculer.

Qui arrivera en tête dimanche à l’issue du second tour des élections régionales ? Dans l’Ouest, le suspense reste entier en Bretagne comme en Pays de la Loire, où 4 à 5 candidats s’affronteront dimanche. Pas sûr que les présidents sortants Loïg Chesnais-Girard (PS) d’un côté et Christelle Morançais (LR) de l’autre retrouvent leur fauteuil. Le report de voix comme l’abstention joueront un rôle.

Les départementales 

C’est aussi le second tour des élections départementales, et des territoires pourraient basculer :

"Le Maine-et-Loire devrait sans surprise rester à droite, mais ce sera sans le sortant (DVD) Christian Gillet, battu dans son canton (Angers 1) par un binôme proche de Christophe Béchu. Changement de tête aussi en Vendée où Yves Auvinet ne se représente pas et où la droite restera majoritaire dimanche. En Mayenne, le centriste Olivier Richefou devrait retrouver son siège, comme le Sarthois (LR) Dominique Le Mèner.

Suspense en revanche en Loire-Atlantique où le socialiste Philippe Grosvalet passe la main. Le duel droite/gauche s’annonce serré (entre Michel Ménard son successeur potentiel et Laurent Turquois)… Tout comme dans le Finistère, qui pourrait basculer à droite (avec Maël de Calan) ou rester à gauche (avec Marc Labbey) ?

Dans les Côtes d’Armor, ballottage favorable à gauche comme en Ille-et-Vilaine, où le sortant PS Jean-Luc Chenut à égalité avec la droite devra peut-être composer avec les Verts pour retrouver une majorité enfin David Lappartient devrait succéder à François Goulard dans le Morbihan, territoire ancré à droite et au centre depuis 10 ans."