Violences policières : Plusieurs milliers de personnes à Nantes

8 juin 2020 à 16h19 par Emilie PLANTARD

A Nantes, une première manifestation avait déjà réuni autour de 1500 personnes, samedi, contre les violences policières. Ce lundi, un nouveau rassemblement s'est déroulé dans le calme, en soutien au mouvement américain.

HIT WEST
Crédit: @Hit West

Ce deuxième rendez-vous, écho du vaste mouvement qui a suivi la mort de George Floyd aux Etats-Unis, a mobilisé plus de 2000 personnes, ce lundi après-midi à Nantes. Une foule jeune, indignée mais calme, marquée et concernée par les événements américains qui résonnent en France. A l’origine de ce rassemblement, un collectif, Black Lives Matter, mais avant tout un petit groupe de très jeunes filles, dont Célia, bientôt 19 ans :

Écouter le podcast
"En fait à la base on est juste 4 amies, indignées par les événements de l’actualité. Je pense qu’il y a un parallèle à faire, c’est-à-dire que l’homme qui est mort aux Etats-Unis est mort d’un placage ventral et ça fait 4 ans qu’en France, Assa Traoré se bat pour que la mort de son frère, Adama Traoré, mort sous le poids de plusieurs policiers donc la même technique, un placage ventral, et puis à Nantes on a Aboubacar Fofana qui est mort dans des violences policières, donc je pense que c’est surfer sur l’actualité, dire c’est bien de pointer du doigt ce qui se passe aux Etats-Unis, mais ça se passe également en France et il ne faut pas être hypocrite en fait. Il faut savoir reconnaître ses torts aussi."

MANIF VIOLENCES POLICIERES COLLECTIF.jpg (202 KB)

Une mixité réconfortante

Une foule compacte, masquée, noire, blanche, métisse… Unie contre cette cause commune de l’injustice et de la discrimination.

Écouter le podcast
"C’est juste normal de combattre l’injustice. Qui ne dit rien consent et il ne faut pas oublier de dire que ce combat il est avant tout pour la communauté noire parce que c’est elle qui subit ça. Et voir qu’il y a d’autres personnes qui sont sensibles à ça, c’est très important… Je trouve que c’est important de montrer notre soutien à cette cause-là. Elle concerne tout le monde car elle est globale et tout le monde doit montrer son soutien pour ça… Moi je me sens concernée directement, ça concerne beaucoup de personnes que je connais, et ça fait plaisir de faire partie de ce mouvement-là."

Parmi les manifestants, Mohamed, qui tenait à être présent dans les rangs aujourd’hui :

Écouter le podcast
"C’est important d’être là, non pas seulement pour les noirs, mais pour toute une génération, pour se lever, crier contre les injustices policières. Parce que certes, comme dans tous les milieux, il y a des bons il y a des mauvais, mais c’est surtout pour éviter que les mauvais restent impunis face à leurs actes. Heureusement ou malheureusement, ce qui est arrivé à George Floyd fait que même en France, ou d’autres pays européens, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, on se réunit tous ensemble pour une seule et même cause et c’est très important. Moi ce que je vois-là, ça me fait plaisir, oui.

MANIF VIOKENCES POLICIERES POING LEVE.jpg (327 KB)

Le souvenir de violences, à Nantes

Un an presque jour pour jour après la disparition de Steve, tombé dans la Loire après une intervention policière le soir de la fête de la musique à Nantes, ces manifestations sont une nouvelle occasion de dénoncer toute forme de violences policières. Joseph est membre de l’Union communiste libertaire :

Écouter le podcast
"Ça fait des années que le comité Adama par exemple, dénonce, tous les comités de victimes de violences policières dénoncent depuis des années mais là, avec ce qui s’est passé aux Etats-Unis, c’est un tremplin pour pouvoir faire changer les choses. Il y a eu Steve, Aboubacar, Abdou, donc il y a eu 3 morts en l’espace de quelques années à Nantes et on voit que la ville n’est pas épargnée ce qui se passe, ce qui est dénoncé partout en France."

D’autres manifestations devraient être organisées par le collectif, sans date précise pour le moment.