Les chantiers de l'Atlantique : le rachat se complique

30 décembre 2020 à 9h46 - Modifié : 30 décembre 2020 à 9h54 par Mathieu LOPINOT

HIT WEST

L’état veut passer la main, il détient aujourd’hui 84% de l’entreprise de construction naval de Saint-Nazaire. L’accord avec le géant italien Fincantieri, détenu en grande partie par l’état italien, se heurte à la fronde des élus locaux et des 3300 salariés. Tout doit être signé avant demain soir et transmis à la Commission Européenne.
Les chantiers de l’Atlantique doivent d’ici 2038 construire le porte-avions de nouvelle génération destiné à succéder au Charles-de-Gaulle.