Les Pays de la Loire au salon Nautic de Paris ce mardi

Damien Seguin
05 décembre 2017
Par Dolorès CHARLES
La région ligérienne au 2e rang français pour la construction de bateaux de plaisance inaugure son stand aujourd'hui, en présence de Christelle Morançais.

Petit tour ce matin au Nautic, c'est le salon professionnel et grand public de la filière nautique. Ouvert depuis ce week-end à Paris, il rassemble 674 exposants sur 130 000 m2. La région Pays de la Loire au 2e rang français pour la construction de bateaux de plaisance avec le groupe Bénéteau, inaugure son stand ce mardi. A voir notamment la technologie des « foils » qui ont marqué la dernière édition du Vendée Globe et le bateau de plaisance connecté, Kara Technology, dont nous vous avions parlé lors du CES organisé cet automne à Angers.

Autre innovation de taille : une toile éclairante, mise au point dans le Morbihan.

Plusieurs milliers de commandes ont déjà été passées pour le printemps, aussi la sellerie de Sarzeau envisage de s'agrandir et de recruter.

{Communiqué complet de la Région ligérienne.]

Les Pays de la Loire au salon Nautic de Paris

Avec ses 450 kilomètres de littoral, la Région des Pays de la Loire, région de la nouvelle économie maritime, au 2e rang français pour la construction de bateaux de plaisance avec la présence du groupe vendéen Bénéteau, soutient activement les acteurs de la filière nautique, de la petite plaisance traditionnelle à la construction des plus gros paquebots du monde, en l’aidant à se réinventer autour de projets innovants.

La Région co-expose aux côtés de Nantes Métropole, Carène agglomération et Cap Atlantique Kara Technology – un bateau de plaisance connecté

Convaincue de l'intérêt de développer de nouvelles solutions numériques pour booster la croissance de la fillière nautique, la Région des Pays de la Loire accompagne depuis 2017 la start-up angevine Kara Technology, qui a conçu un bateau entièrement connecté. Cette invention simplifie le pilotage et renforce la convivialité à bord. Communiquer avec son bateau via une table, c’est le défi réussi de Kara Technology, basée à Saint-Barthélemy-d’Anjou. Son bateau de plaisance connecté a reçu une aide régionale de 200 000 euros. Il a été présenté pour la première fois au World Electronics Forum fin octobre à Angers et une tablette numérique permettra des démonstrations sur le stand de la Région au Salon Nautic.

« 130 capteurs enregistrent toutes les données de navigation et d’équipement (météo, GPS, niveaux de réservoirs et des batteries) auxquelles s’ajoutent des caméras qui donnent une vue d’ensemble », présente Ivain Bignonet, le dirigeant. « Le système intègre également des renseignements sur l’état de santé de l’équipage grâce à des montres connectées. L’ensemble des informations est géré par un système d’intelligence artificielle. Le tout est piloté sur des écrans tactiles qu’on peut utiliser avec les doigts mouillés.» Les loisirs ont aussi leur place autour de la table à cartes numérique : l’équipage s’y retrouve autour pour jouer et s’informer sur les animations proposées lors des escales. « La prochaine étape sera l’automatisation de l’entrée et la sortie du port », annonce Ivain Bignonet. « Car ces manoeuvres sont un frein pour sept personnes sur dix qui souhaiteraient piloter un bateau. »

Foils : les Pays de la Loire veulent prendre le leadership de cette technologie
La technologie des « foils » sera présentée sur le stand régional notamment par l’ingénieur/navigateur nantais Benoît Marie, spécialiste de l’innovation avec son dernier bateau. Les foils sont des sortes d’ailes sous-marines qui permettent, avec l’accélération du fluide, de faire sortir la coque de l’eau. En ajoutant des foils, il est possible de gagner au minimum 30 % en vitesse et au maximum 300 %, comme sur les Ultimes engagés dans la dernière transat Jacques Vabre, conçus pour voler.
La première expérience remonte à 1898 sur un bateau à moteur. L’hydroptère date de 1993. Avec l’envol du catamaran néozélandais à la Coupe de l’America en 2013, près des côtes et en vent arrière, le monde entier a compris l’intérêt de cette technologie pour gagner en vitesse. Toutes les embarcations peuvent être équipées : paddle, planche à voile, kite, monocoque, multicoque. À chaque fois, on observe des gains de performance. Il est toutefois plus facile de faire décoller un bateau léger qu’un gros. Cependant, il existe des bateaux avec foils qui transportent des passagers. Cela permet de gagner en vitesse et d’offrir un meilleur confort : les vagues ont moins d’impact que sur un bateau qui flotte. Cela pourrait aussi être utilisé pour le fret. Une vraie révolution est en train de se passer sur l’eau.

Foiling Bay
Organisé au printemps par les clubs nautiques de La Baule, Le Pouliguen et Pornichet, avec le soutien de la Région, le Foiling Bay est le premier événement sportif français dédié aux sports nautiques à foils. Un incontournable pour tous les amateurs mais aussi le grand public, car le spectacle est garanti.www.foilingbay.com

Innovation pour les ports de plaisance et pour Wintering, présents sur le stand régional

Les ports de plaisance de Piriac-sur-Mer, La Baule-Le Pouliguen, Pornichet et Pornic ont lancé un appel à problématique dans le cadre du dispositif régional Résolutions sur la thématique Croissance Bleue. Un solutionneur, Robin Marine recevra 20 000 € pour déployer une interface numérique pour les clients des ports de plaisance. Tout comme Wintering dont la problématique concernait la valorisation économique des déchets composites de la filière de déconstruction de navires de plaisances a trouvé son solutionneur avec Aquammos.

Un plan d’actions régional en faveur du nautisme

« En concertation avec les collectivités, les entreprises et les réseaux comme l’association NINA – Nautisme Innovation Numérique Atlantic, la Région élabore actuellement son plan d’action dédié. Avec comme volonté d’encourager l’innovation dans tous les domaines, et notamment le développement de nouveaux modèles économiques qui privilégient l'usage plutôt que l'achat, à travers des plateformes collaboratives et numériques. » déclare Paul Jeanneteau, Vice-président du Conseil Régional en charge des entreprises et de l’innovation.

Au programme sur le stand régional

Chaque jour, des conférences thématiques, des immersions avec des casques de réalité virtuelle, des concours de pop-pop (petits bateaux) et des quizz. Conférences et tables rondes

Mardi 5 décembre
10h : petit déjeuner des entreprises
11h30 – Inauguration du stand régional par Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire
14h - La filière nautique en Pays de la Loire : quelle stratégie à l’international ?

Jeudi 7 décembre
11h - Nautisme et Innovations, de l'imparfait au futur simple

Vendredi 8 décembre
14h - Déconstruction de bateaux : contrainte ou opportunité ?
19h – Soirée Bassin Nautique Loire Océan

Le Nautic fermera ses portes dimanche, porte de Versailles.