WEF à Angers : les objets innovants de demain

Charlotte David
30 octobre 2017
Par Dolorès CHARLES
Le WEF, c'est terminé depuis ce week-end à Angers, coup de projecteur sur certains objets connectés !

Angers, capitale mondiale de l’électronique. La cité angevine accueillait jusqu'au week-end le WEF, le « Davos de l’électronique », où se sont croisés jeunes start up, grands patrons et ministres. L’occasion de découvrir les jeunes pousses de l’Internet des objets, nombreuses en Pays de la Loire, et qui n’auraient raté pour rien au monde ce salon international. Il y a aussi des entreprises plus connues, comme le groupe Eram, basé à Saint Pierre Montlimart, en Anjou, qui vient de lancer la commercialisation de sa première paire de chaussures connectées. Les Choose, qui changent de couleur grâce à un smartphone. Ecoutez Renaud Montin, directeur marketing et digital d’Eram, avec CHarlotte David.

Écouter le podcast

« Cette chaussure va changer de couleur sur la tige de la chaussure, la partie qui recouvre le pied. On a placé du textile intelligent, c’est de la fibre optique tissée, reliée à une LED, elle-même reliée à un module électronique, pilotée avec le smartphone en temps réel. Avec votre smarthpone, vous choisissez la couleur dans un spectre de couleurs, ou vous flashez avec la caméra votre robe ou votre sac à dos, et la couleur se répercute sur la chaussure ».

Les Choose : 289 euros la paire, en précommande sur Internet et livrable à partir du 15 novembre.

Un bateau connecté !

Ivain Bignonet dirige Kara Technology, une petite entreprise informatique de Saint Barthélémy d’Anjou. Elle s’était fait connaître en créant des tables tactiles destinées aux bateaux de plaisance. Au WEF d’Angers, Ivain Bignonet est venu présenter rien de moins que le premier bateau connecté au monde, capable d’exécuter seul certaines manœuvres.

Écouter le podcast

« Ce bateau est intelligent parce qu’il possède plus de 130 capteurs à bord, et deux intelligences artificielles : une à bord et une dans le cloud, qui permettent de prendre des décisions à la place de l’équipage. Si vous approchez d’une île, au lieu d’aller à l’avant et de déclencher la descente de l’ancre, vous allez simplement dire au bateau : mets-moi à l’ancre. Il récupère les données de cartographie, la position GPS, celle des autres bateaux à proximité, et il va mettre l’ancre ».

Coût de ce premier bateau intelligent, construit par Allures Yachting : 725 mille euros... Un concept développé grâce à des subventions de la Ville des Sables, son port d’attache, la ville d’Angers, et la Région à hauteur de 200 000 euros. La région PDL a d’ailleurs signé vendredi la convention multipartite de financement du projet.

Gaspard, le tapis intelligent

Captiv est une start up à cheval entre Nantes et Angers, et qui a été l’une des premières à intégrer la Cité de l’objet connecté, à Angers. Après sa station météo Hector, elle a crée Gaspard, un tapis intelligent et connecté pour les personnes en fauteuil roulant, qui les aide à mieux se positionner pour éviter escarres et maux de dos. L’e-santé, un secteur d’avenir pour la jeune société… Vincent Gourdon est responsable communication et marketing chez Captiv…

Écouter le podcast

« Le projet e-santé, globalement, il est jeune en France et dans le monde. Mais l’objet connecté a un réel intérêt à aider les personnes. Nous, notre vision, c’est de l’objet connecté utile. On sort des gadgets et des clichés des montres qui vont vous sauver la vie ».

Velco aura les honneurs dU CES de Las Vegas en 2018

Velco, une société basée à Nantes, aura les honneurs du fameux CES de Las Vegas, en janvier prochain. Elle s’est fait repérer grâce à son innovation : le guidon de vélo intelligent, appelé Wink Bar. Ecoutez les explications de Pierre Regnier, président de la société.

Écouter le podcast

« Il a trois fonctionnalités : il vous guide en ville avec de la navigation GPS. Vous rentrez votre destination sur votre smartphone, et les blocs lumineux qui sont sur les côtés vous disent d’aller à droite, à gauche… grâce à de la lumière. Il y a aussi des phares intelligents qui s’allument et s’éteignent automatiquement, comme sur votre voiture, en fonction de la luminosité. Et un système d’alarme et de géolocalisation en cas de vol ».

Cette solution a été saluée par le concours Lépine 2017. Elle a notamment été testée par La Poste. Pour les particuliers : ce guidon connecté coûte 194 euros. Il est actuellement en précommande.

We Forge, l'un des incubateurs d'Angers

Le WEF était surtout pour les jeunes pousses de se faire connaître auprès de potentiels investisseurs. Simon Gérard est le cofondateur de We Forge, l’un des incubateurs d’Angers…

Écouter le podcast

« Les personnes qui montent des start up, c’est générationnel. Les grands groupes, ce sont des acteurs d’une autre génération. Il faut souvent des lieux physiques pour se rencontrer et évoquer des business potentiels entre ces deux mondes. Sur ce type de salon, ce sont surtout des acteurs industriels qui sont intéressés par des start up avec lesquelles monter des projets. Il y a des rencontres qui peuvent déboucher très rapidement sur des business ».

Les arrêts Irigo sont devenus connectés

Ce WEF a permis enfin de présenter des nouveautés qui touchent au quotidien. Celui des Angevins qui utilise le réseau de transport en commun Irigo, par exemple. Arnaud Chevallier est le directeur commercial de Connecthings, le partenaire de l’opérateur de transports…

Écouter le podcast

« Les arrêts de transports sont devenus interactifs : chaque arrêt est équipé d’étiquettes intelligentes, que chaque Angevin va pouvoir scanner avec son smartphone. Et il aura instantanément les horaires de bus qui desservent cet arrêt, les perturbations… en temps réel. Il y a aussi des balises bluetooth, qui, à partir de l’année prochaine, vont pouvoir réveiller automatiquement l’application Irigo, pour donner de l’information, là aussi en temps réel. C’est une première européenne ».

Toutes les infos sur le WEF : https://wef-angers.com/fr/