Un déjeuner en terrasse oui, mais tous les restaurants ne seront pas ouverts...

16 mai 2021 à 15h34 - Modifié : 16 mai 2021 à 15h38 par Dolorès CHARLES

Les terrasses de bars et restaurants seront ouvertes dès mercredi 19 mai en France dans le cadre du déconfinement progressif, avec les cinémas, théâtres, etc. et le couvre feu sera repoussé à 21h. Toutes les terrasses non, certains patrons de bars et restaus préfèreront rester fermés pour cause de météo incertaine notamment.

Mercredi 19 mai, les bars & restaurants vont-ils tous rouvrir ? Eh bien pas sûr, car le service en salle ne sera lui autorisé que le 9 juin, et pour certains patrons la terrasse représente trop d'incertitude. Ce sera le cas de Pascal Favre d'Anne, son restaurant étoilé au guide Michelin "Le Favre d'Anne" à Angers n'ouvrira qu'au mois de juin. Principale raison très pragmatique : la météo annoncée très incertaine. Trop (incertaine) pour pouvoir se permettre de ne servir qu'en terrasse, sans avoir le droit de se replier en salle (même lancement pour les deux premiers son).

"A partir du 19 mai il faut quand même avoir une solution de repli. Si des clients réservent, ça veut dire que le matin je vais regarder la météo en disant non ce midi ce n'est pas possible de venir déjeuner. On sait qu'en Pays de la Loire, la météo est quand même assez aléatoire, il peut faire un petit rayon de soleil le matin et avoir une belle averse le midi. On n'a pas de solution de repli pour "rentrer" entre guillemets nos clients à l'intérieur puisque le 19 mai ce sera encore interdit. Donc ça me paraît très compliqué".

Pascal Favre d'Anne
Pascal Favre d'Anne
Crédit: Cédric Mané

Et Pascal Favre d'Anne de poursuivre :

"On attend le 9 juin parce qu'on pourra accueillir à l'intérieur avec une capacité de 50%: moi je fais à peu près 25 couverts, donc on pourra faire une petite quinzaine de couverts à partir du 9 juin. Et puis ce sera à l'intérieur, mais si on peut faire profiter de notre terrasse on le fera évidemment, mais on aura une solution de repli à l'intérieur".

Pascal Favre d'Anne
Pascal Favre d'Anne
Crédit: Cédric Mané

Un problème d'approvisionnement

L'un des arguments pour repousser la réouverture, ce sont les producteurs qui ne peuvent pas tous fournir dès maintenant les produits que cuisine Pascal Favre d'Anne :

"Les producteurs vont recommencer à produire de façon normale. On a tout arrêté pendant huit mois. Je travaille beaucoup avec des petits producteurs locaux, sur du foie gras, du pigeon fermier, du ris de veau, du filet de veau, ce sont des produits de restaurants... Beaucoup d'entreprises de fabrication, d'abattage, etc. se sont arrêtées pendant cette période, il va falloir recréer la demande pour accentuer l'offre".

Pour le restaurant "le Favre d'Anne", la reprise s'annonce bien puisque toutes ses tables sont d'ores et déjà réservées jusqu'au 24 juillet. Date à laquelle le chef étoilé du Michelin a décidé de fermer son célèbre restaurant angevin pour se lancer dans d'autres aventures.

Pascal Favre d'Anne
Pascal Favre d'Anne
Crédit: Cédric Mané

Frémissement au MIN de Nantes

Au Marché d'Intérêt National de Nantes (le Rungis local) où de nombreux restaurateurs viennent se fournir en produits frais, l'ambiance est plutôt à l'attente. On sent bien un frémissement mais rien de fou, explique Denis Linéo, responsable de la boucherie chez Bergeac, l'un des marchands de frais du MIN :

"On anticipe un peu quand même, on a un peu rempli les frigos, je dis un petit peu parce que tout le monde ne pas rouvrir. On anticipe surtout sur le maturer, la viande est mise dans une chambre de maturation pour qu'elle mûrisse. On a commencé il y a quinze jours. Le problème, c'est que tout le monde ne va pas rouvrir, tout le monde n'a pas de terrasse, et puis il y a la météo qui va jouer. Moi je pense que la vraie réouverture, ce sera le 9 juin".

Denis Linéo
Denis Linéo
Crédit: Cédric Mané