Tour de France et élections : le défi des communes bretonnes

2 juin 2021 à 7h10 par Alexandra BRUNOIS

Les élus bretons à Brest lors de la présentation du tracé
Crédit: Yann LAUNAY

Accueillir une étape du Tour du France et organiser les élections le même jour : c'est le défi auquel sont confrontées plusieurs communes bretonnes, avec le décalage des dates des régionales... Les élections devaient se tenir les 13 et 20 juin, mais le gouvernement a préféré les décaler aux 20 et 27 juin : en Bretagne, le week-end du second tour coïcincide donc avec le départ du Tour de France...

A l'approche de ce double événement, les communes concernées tentent de s'organiser au mieux pour que les restrictions de circulation liées au passage du Tour ne viennent pas empêcher les électeurs de se rendre aux urnes, comme l'explique Alain Couanau, directeur général des services à la ville de Perros-Guirec, dans les Côtes d'Armor. C'est la ville départ de la deuxième étape du Tour, le dimanche 27 juin :

"Une des pistes consiste à déplacer l'horaire de fermeture des bureaux de vote à 20h au lieu de 18h, parce que de 9h40 du matin à 14h, l'axe qui traverse toute la commune est fermé. Mais pour permettre aux électeurs de pouvoir passer, deux points de cisaillement permettront de passer d'un côté à l'autre, ils seront gérés par les gendarmes..."


Alain Couanau, directeur général des services à la ville de Perros-Guirec
Alain Couanau, directeur général des services à la ville de Perros-Guirec
Crédit: Yann LAUNAY

L'une des difficultés était aussi de trouver suffisamment de bénévoles :

"Il y a des interventions qui doivent être faites pour le Tour de France dès le samedi, le dimanche de bonne heure le matin, toute la journée et puis après pour le dépouillement, assez tard dans la soirée... Mais on a réussi à trouver des bénévoles, on n'y est pas encore, mais on s'organise de telle façon que cela puisse se passer le mieux possible..."

Alain Couanau, directeur général des services à la ville de Perros-Guirec
Crédit: Yann LAUNAY

Même défi à relever à Mûr de Bretagne - Guerlédan, la ville d'arrivée du Tour de France le dimanche 27 juin, où il faut concilier gestion de l'épreuve cycliste et déplacement des électeurs, comme l'explique Hervé Le Lu, maire de Guerlédan :

"Le 27 au matin, pas de problème, tout le monde peut venir voter. A partir de 14h, il y aura un circuit pour les votants, sur une partie de la commune, parce que le Tour va couper la commune en 2. Il y aura ce qu'on appelle un point de cisailleement, où les gens pourront passer en voiture. Il se peut que le public, en masse dans la commune, empêche un peu une bonne circulation... Généralement, le deuxième tour des élections est plus participatif que le premier, mais là je pense que ce sera l'inverse..."


Hervé Le Lu, maire de Guerlédan
Crédit: Yann LAUNAY

Hervé Le Lu ne le cache pas : le recrutement de bénévoles en nombre suffisant n'est pas simple, et vient alimenter une certaine rancœur face à cette décision du gouvernement :

"On a du mal déjà à trouver des bénévoles pour le Tour, pour la sécurité, on a du mal à trouver des bénévoles pour élections... Dans une commune, c'est toujours un peu les mêmes qui font la vie associative, etc, ce n'est pas extensible pour nous... De décaler de 8 jours, je trouve que c'est ridicule, ce mauvais partage nous met dans une situation difficile, mais c'est vrai que les Côtes d'Armor , ce n'est pas Paris, et c'est quantité négligeable pour ces gens-là..."

Hervé Le Lu, maire de Guerlédan
Crédit: Yann LAUNAY

Et à ce défi d'organiser le même jour le Tour et les élections, s'ajoute le casse-tête du protocole sanitaire. Hervé Le Lu nous le confirme : "Le fait que l'on n'ait pas le droit de faire de buvette sur le Tour, ça complique : mettons qu'on ait une canicule le 27 juin, les gens vont avoir soif... Les gens ne pourraient pas accéder à une buvette, il faudrait qu'ils s'asseyent à une table, et qu'on trouve des bénévoles pour les servir... Déjà qu'on a du mal à trouver des bénévoles... Là on est dans un monde de fous, un monde compliqué, on va dire... Ce n'est pas la peine de chercher des solutions, il n'y en a pas... La course va bien se passer, mais les à-côté, ce n'est pas la même chose..."

Le Tour de France s'élancera le samedi 26 juin de Brest vers Landerneau, suivront les étapes de Perros-Guirec - Guerlédan le dimanche 27, Lorient-Potivy le lundi 28, Redon-Fougères le mardi 29 et Changé-Laval le mercredi 30 juin.