Retour sur les élections départementales en Pays de la Loire

27 juin 2021 à 22h44 - Modifié : 28 juin 2021 à 20h12 par Dolorès CHARLES

Elections départementales et régionales
Crédit: Dolorès Charles

Côté Régionales, les sortants ont la cote à l'image de la ligérienne Christelle Morançais. Côté départementales, la Loire-Atlantique reste à gauche, et aura un nouveau président. De nouvelles têtes aussi en Vendée et dans le Maine et Loire, mais pas de changement de couleur politique.

C’était hier le second tour des élections régionales et départementales, scrutin à nouveau marqué par une forte abstention (68% en PDL contre 42% en 2015)… En France, LR et PS ont relevé la tête avec l’élection de plusieurs présidents sortants : c’est le cas des républicains Xavier Bertrand dans les Hauts de France, Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes, Renaud Muselier en PACA et des socialistes Carole Delga en Occitanie et Alain Rousset en Nouvelle Aquitaine.

Même tendance en Pays de la Loire

En Pays de la Loire, Christelle Morançais (LR) a largement devancé ses trois concurrents, avec 46% des voix, contre 34% pour Matthieu Orphelin (PS-FI-EELV), 11% pour Hervé Juvin du RN et 8% pour le marcheur François du Rugy. Pour l’ancien président de région, le vendéen Bruno Retailleau, qui avait laissé sa place à Christelle Morançais en 2017, il se félicite aujourd’hui de son succès :

Bruno Retailleau
Crédit: Jules Housseau

Les Départementales

Pour ce qui est élections départementales en Pays de la Loire : malgré l’éviction dès le 1er tour du sortant DVD Christian Gillet, le Maine-et-Loire restera lui à droite, et pourrait être présidé par une femme – c’est le vœu du maire d’Angers Christophe Béchu. A droite toute aussi pour la Vendée où l’opposition disparaît de l’hémicycle, contre deux cantons à gauche lors de la dernière mandature. Pas de changement en Sarthe avec le LR Dominique Le Méner, et en Mayenne avec le centriste Olivier Richefou, qui déplore toutefois l’abstention, et propose le vote électronique.

Olivier Richefou vote pour le vote électronique

Il s’en est expliqué par SMS avec le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui craint les fraudes avec ce système.

Olivier Richefou, président centriste de Mayenne
Crédit: Dolorès Charles

Le remplaçant de Grosvalet

La Loire-Atlantique restera bien à gauche avec Michel Ménard, successeur désigné de Philippe Grosvalet (PS) qui se félicite des résultats sur le territoire.

Michel Ménard, futur président PS en Loire-Atlantique
Crédit: Dolorès Charles

Pour pallier l’abstention, Michel Ménard avance des outils plus modernes pour voter (vote électronique etc.) et des mesures démocratiques issues de son programme :

Michel Ménard, futur président PS en Loire-Atlantique
Crédit: Dolorès Charles

La désignation officielle des présidents aura lieu cette semaine, la plupart jeudi. Les deux grands perdants de ces scrutins sont le Rassemblement National de Marine Le Pen et le parti d’Emmanuel Macron - LREM, les deux partis face à face lors de la dernière présidentielle en France.