Réouverture des terrasses : le jour J

19 mai 2021 à 4h26 par Alexandra BRUNOIS

Installation des terrasses à Saint-Malo
Installation des terrasses à Saint-Malo
Crédit: Yann LAUNAY - Hit West

Le jour J est arrivé : à compter de ce mercredi, vous pourrez vous installer en terrasse... Bon... La météo pourrait refroidir les ardeurs, mais l'attente est bien là. Reportage de Yann Launay à Saint-Malo

Exemple à la brasserie "Le Lion d'Or" à Saint-Malo, où Maéva et toute l'équipe ont dû se partager entre les derniers préparatifs et les nombreux coups de téléphone :

"Tout le monde me demande des réservations... On n'en prend pas... C'est trop compliqué, avec la météo, etc.. On n'est pas sûr de pouvoir les accueillir à l'heure demandée... On préfère ne pas en prendre pour l'instant... On a prévu un endroit pour faire la queue... Je pense qu'il faudra attendre sa table..."

MAEVA
Crédit: Yann Launay

Cette réouverture est partielle, avec des terrasses à 50% de la jauge : une prudence sanitaire qui va aussi permettre aux professionnels de compléter progressivement leurs équipes, dans les semaines qui viennent. Et si dans cette première phase les contraintes sont grandes, l'important, pour Thibault Hector, patron du Lion d'Or, est bien de rouvrir :

"J'ai la chance d'avoir une équipe fidèle depuis des années, du coup on commence avec le noyau dur, et l'Etat nous a autorisé à engager des gens qui sont au chômage partiel actuellement, qui ne sont pas encore entrés dans nos équipes, qui attendent le feu vert... La mairie nous a autorisé à agrandir un petit peu, pour pouvoir espacer les tables : je pense qu'on devrait pouvoir accueillir 54 couverts... ça fait du bien de pouvoir revivre..."


Thibault HECTOR, patron du Lion d'Or
Thibault HECTOR, patron du Lion d'Or
Crédit: Yann LAUNAY

De passage à Saint Malo pour rencontrer les professionnels de l'hôtellerie-restauration, le secrétaire d'Etat au tourisme s'est dit confiant sur la gestion de cette nouvelle étape du déconfinement. Jean-Baptiste Lemoyne :

"Je peux attester que les professionnels se sont préparés soigneusement, sérieusement, pour que cela se passe dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Tout le monde attendait ce moment avec impatience, mais impatience rime néanmoins avec prudence, donc soyez prudents, mais faites vous plaisir quand même : il faut continuer à être très vigilant, mais oui, on s'accorde le petit Chablis à midi..."


Jean-Baptiste LEMOYNE
Jean-Baptiste LEMOYNE
Crédit: Yann LAUNAY

Jean-Baptiste Lemoyne tenait à rassurer les professionnels, inquiets de la baisse annoncées des aides de l'Etat : cette baisse sera progressive et "sur-mesure" :

"On sait que l'activité va reprendre progressivement, parce qu'au début il y a des jauges, donc on va continuer avec le fonds de solidarité, qui va être adapté. Avec l'activité partielle, dont on va s'assurer que le reste à charge sera nul encore en juin, ensuite très faible en juillet..."


Jean-Baptiste LEMOYNE
Crédit: Yann LAUNAY

Les professionnels de l'hôtellerie-restauration ne s'attendent pas à voir beaucoup de touristes anglais, allemands ou américains, cette saison encore. Mais pour Jean-Baptiste Lemoyne, pas question de faire une croix sur la clientèle étrangère :

"La clientèle européenne, depuis le 3 mai, elle peut circuler, elle peut venir, et j'ai lancé avec Atout France une campagne sur les 10 marchés européens clés, pour lancer ce message aux européens : Vous êtes les bienvenus en France ! Nous comptons aussi sur certaines clientèles lointaines, à partir du 9 juin on pourra en accueillir certaines : nous travaillons pour accueillir à nouveau les Américains. Je pense qu'on attendra un peu plus longtemps pour certaines clientèles asiatiques, mais nous avons déjà des pays "verts", dont nous pouvons accueillir des clientèles : l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon..."