Régionales : Christelle Morançais candidate LR en Pays de la Loire

7 mai 2021 à 16h34 - Modifié : 7 mai 2021 à 16h45 par Dolorès CHARLES

Christelle Morançais, présidente sortante du Conseil Régional des Pays de la Loire
Crédit: Cédric Mané

L'annonce était (très) attendue : la candidature de Christelle Morançais aux élections régionales des 20 et 27 juin prochains. La présidente sortante LR s'est déclarée officiellement dans les colonnes du Maine Libre ce vendredi.

La présidente sortante de la région Pays de la Loire (LR) représentera la liste du parti Les Républicains, au scrutin du mois de juin. La sarthoise Christelle Morançais vise un deuxième mandat, mais c'est sa première élection puisqu'elle avait été désignée en 2017, par Bruno Retailleau pour lui succéder au siège de la région en 2018. Pour l'heure, pas de détails sur les composantes de cette liste, ni sur le renouvellement de ses membres.

TROIS DEFIS

Christelle Morançais va baser sa campagne sur trois points : l'emploi, l'écologie et la sécurité, des axes qu'elle détaille au micro de Cédric Mané :

"D'abord l'emploi et les métiers en tension, parce que même dans cette crise, il y a des entreprises qui peinent à recruter, 4 000 emplois dans l'industrie en 2021... L'écologie que je porte, celle des projets, l'écologie positive, de la croissance, pas celle qui oppose les gens et les territoires... et (troisième point) la sécurité avec un objectif d'autorité avec le pacte régional de trois millions d'euros pour 1) équiper les policiers municipaux, 2) les caméras et 3) les centres de supervision".

Christelle Morançais
Crédit: Cédric Mané

L'actuelle présidente de région rassemble la droite et le centre, ainsi que des membres de ce qu'elle appelle la "société civile". Elle se veut hors des étiquettes politiques, mais elle pointe quand même ses "ennemis" : la gauche qu'elle qualifie de radicale portée par Matthieu Orphelin, le candidat de l'alliance Europe Ecologie les Verts / France Insoumise.

"C'est un vrai combat, Europe Écologie les Verts associée à la France Insoumise, qui soutient les ZAD et les manifestations, qui est dogmatique, qui est pour la décroissance... Oui, cela m'inquiète. Je ne veux pas d'un parti qui vienne casser la dynamique qui existe dans la région".

Christelle Morançais
Crédit: Cédric Mané

L'un des objectifs affichés par la candidate sortante, c'est la qualité de l'eau dans une région Pays de la Loire, qui connaît déjà des problèmes de sécheresse (ndlr : la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire ont pris les premières restrictions des usages de l'eau). Selon elle, les agriculteurs ne sont pas coupables de tous les problèmes de qualité de l'eau :

"Arrêtons de taper sur nos agriculteurs ! Quand j'évoque mon ambition de transition écologique, ce n'est pas d'opposer, mais c'est de faire ensemble... Ils ont fait énormément d'efforts, il faut les accompagner plutôt que les pointer du doigt en les accusant. Et sur l'eau, c'est notre responsabilité. Quand on sait qu'on a 11% de bonne qualité de l'eau en Pays de la Loire, ce n'est pas acceptable. On a mis en place la conférence ligérienne sur l'eau, avec l'ensemble des acteurs. C'est ma marque de fabrique, c'est "dans le collectif pour agir".

Christelle Morançais
Crédit: Cédric Mané

LES AUTRES CANDIDATS DECLARES

Face à elle, le socialiste Guillaume Garot, l’écologiste Matthieu Orphelin, François de Rugy pour le parti présidentiel, Hervé Juvin du RN, Eddy Le Beller de Lutte Ouvrière & Cécile Bayle de Jessé pour Debout la France. Chez nos confrères du Maine Libre, "elle expliquait ce matin qu’elle était candidate « par amour pour cette belle région, et parce qu’elle se veut se battre pour que les PDL sortent par le haut de cette crise sans précédent."

Les premier et deuxième tours des élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin.