Prêts à partir en voyage

30 juin 2021 à 20h22 - Modifié : 30 juin 2021 à 20h25 par Dolorès CHARLES

Agence de Voyage BLB Auray
Crédit: Yann Launay-Hit West

Depuis le déconfinement, les agences de voyage ont repris du service et accueillent des clients qui ont envie de partir, pour oublier un peu le COVID.

En ce mois de juin, la France fut la première destination dans le top 10 des destinations vendues par les agences de voyage et tour-opérateurs en termes de volume d'affaires, selon une étude des Entreprises du Voyage. Il est vrai que depuis le mois de mai et le déconfinement, la demande est là confirme Bénédicte Le Brun, fondatrice de l'agence de voyage BLB Tourisme, à Auray :

"Les clients sont au rendez-vous, ils ont hâte de pouvoir enfin réserver des vacances. Les possibilités restent réduites, l'international n'est pas encore complètement rouvert. Il reste l'Europe : Grèce, Crète sont les destinations les plus prisées. On a du Portugal, aussi, qui est demandé, un peu d'Espagne. Pour l'instant l'Afrique du nord n'est pas encore sur le devant de la scène, mais, je pense, le sera sans tarder."

Agence de Voyage BLB Auray
Crédit: Yann Launay-Hit West

La Bretagne, l'une des destinations des étrangers

BLB, qui organise aussi des séjours pour des voyageurs étrangers, voit cette clientèle revenir : des groupes allemands, espagnols, italiens, planifient des voyages en Bretagne pour les semaines ou les mois qui viennent. Reste que les conditions d'organisation ne sont pas toujours simples, dans un contexte de règles sanitaires à géométrie variable :

"C'est très compliqué selon les pays, les régions, et même selon les entreprises, il y a des mesures différentes : les jauges dans les autocars, notamment. Il faut qu'on s'adapte. Le problème, c'est qu'en face, on a les restaurants : par exemple on va avoir un car de 40 personnes, il faut qu'on trouve le restaurant qui peut en accueillir 80..."

Agence de Voyage BLB Auray
Crédit: Yann Launay-Hit West

PASS Sanitaire : vaccin ou test PCR

Pour voyager à l'étranger, il faut produire un test PCR négatif on une preuve de vaccination, ce qui ne pose pas de problème aux clients de l'agence morbihannaise :

"Souvent les personnes qui passent les portes de l'agence sont des gens vaccinés ou en passe de l'être. Qui ont compris que, à un moment donné, pour voyager, pour aller à certains spectacles ou autres, il faudra être vacciné, montrer patte blanche... Je ne comprends pas que certains s'offusquent de ça, alors que dans le même temps, quand vous allez dans certains pays, on vous oblige par exemple à vous vacciner contre la fièvre jaune, et tout le monde trouve ça normal."

Agence de Voyage BLB Auray
Crédit: Yann Launay-Hit West

Les agences de voyage en difficulté ?

Pour préserver la trésorerie des agences de voyage, l'Etat les avait autorisées à convertir les voyages en avoirs valables 18 mois, peut-être avez-vous été vous-même dans ce cas. Un an et demi maintenant, après le déclenchement de la pandémie, une agence comme BLB craint-elle de devoir rembourser de nombreux clients, et de se retrouver en difficulté ? La réponse de Bénédicte Le Brun :

"Nous avons la chance d'être multi-activités : nous offrons des voyages à l'étranger, nous fabriquons des voyages en France, nous vendons des coffrets cadeaux que nous produisons nous-mêmes. Des clients par exemple, au moment de Noël, ont transformé leur avoir en coffrets cadeaux. Et puis les remboursements, on en a déjà effectué, et tout ne va pas tomber en même temps, on arrivera à étaler et à sortir de cette situation, et entretemps les choses auront redémarré."

Agence de Voyage BLB Auray
Crédit: Yann Launay-Hit West