Régionales : Loïg Chesnais-Girard et Christelle Morançais en tête

27 juin 2021 à 18h23 - Modifié : 27 juin 2021 à 22h35 par Dolorès CHARLES

Régionales
Régionales
Crédit: Régionales

Les premières estimations sont tombées à 20H, et les deux grands perdants semblent être le RN et LREM, les deux partis face à face lors de la dernière présidentielle en France.

Démarrons par les élections régionales, en Bretagne où 5 candidats s'affrontaient, le président sortant PS Loïg Chesnais-Girard (PS), auquel s'était rallié l'écologiste Daniel Cueff entre les deux tours, arriverait en tête ce soir avec près de 30% des suffrages. Le parti républicain emmené par Isabelle Le Callenec serait 2ème avec 21% des suffrages, suivie de peu par l'écologiste Claire Desmares-Poirrier (20%). Le parti présidentiel avec Thierry Burlot ne réunirait que 14% des voix, et devancerait de peu le RN Gilles Pennelle (13%).

Le RN pointe du doigt l'Etat

Ecoutez la réaction du directeur de campagne du candidat du RN Gilles Pennelle, Jimmy Bourlieux, qui avance la responsabilité de l'Etat dans cette forte abstention. Pour lui le ministre Gérarld Darmanin devra rendre des comptes, mais il ne nie pas les scores du RN, en deçà de ceux espérés. Il faudra "se poser des questions" sur l'électorat du RN qui ne s'est pas mobilisé, et redéfinir la stratégie du parti pour toucher à nouveau les électeurs de Marine Le Pen pour la présidentielle.

Jimmy Bourlieux, directeur de campagne du candidat RN Gilles Pennelle
Crédit: Dolorès Charles

Christelle Morançais largement en tête

En Pays de la Loire, la présidente sortante Christelle Morançais (LR) sort vainqueur de ce scrutin avec plus de 46% des suffrages ce soir, contre une liste réunissant pourtant toute la gauche (PS, Insoumis, EELV) portée par Matthieu Orphelin avec 34% des suffrages.

Le principal rival de Christelle Morançais, Matthieu Orphelin s'est exprimé ce soir ému depuis Nantes, et il espère qu'elle "sera une présidente ouverte par rapport aux faits de société." Pour lui, "cette élection s'est déroulée dans un contexte national peu porteur au changement d’exécutif (...) Nous avons semé, dit-il, avec Guillaume Garot et d’autres, un espoir à gauche, un espoir pour l'écologie, le climat, la justice sociale et l'emploi local. Tout cela porta de futures victoires."

Bureaux de vote PDL
Crédit: Dolorès Charles
Matthieu Orphelin tête de liste FI-EELV
Crédit: Jules Housseau

Suivent derrière le RN Hervé Juvin avec 10,8 % et François de Rugy (LREM) avec plus de 8%. Les premières mesures de Christelle Morançais, qui déplore comme d'autres candidats, l'abstention, seront l'emploi, la sécurité avec la nomination d'un vice-président sur cette question et l'écologie "positive" :

Christelle Morançais tête de liste LR aux régionales en Pays de la Loire
Crédit: Jules Housseau

Les sortants LR ou PS ont la cote !

En France, les républicains Xavier Bertrand en région Hauts de France, Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes, Renaud Muselier en région PACA, et aussi probablement Valérie Pécresse en Ile de France rempileraient pour un second mandat, comme les socialistes Carole Delga en Occitanie et Alain Rousset en Nouvelle Aquitaine.