La Minute Livres

La Minute Livres Tu vois on pense à toi, Cathy Ytak

Pendant les vacances, cet été on n’oublie pas les lectures pour les enfants !!!! "Tu vois on pense à toi", Cathy Ytak  Clément et Nolan sont deux meilleurs amis ! Avec Alwena, l’amie d’enfance, ils forment un trio inséparable ! Jusqu’au jour où, suite à un accident Alwena ne peut être présente au séjour classe de mer. Si les deux garçons ont la chance de partir dix jours sur l’île Scobier, Alwena est clouée sur un lit d’hôpital…Toutefois, les deux petits amis trouvent une solution pour faire vivre à Alwena quand même ce séjour… Chaque jour, les deux garçons se connectent à l’ordinateur de la maitresse pour raconter la journée passée…Quant à Alwena, elle leur a confié une mystérieuse boite avant leur départ. Une boite bien lourde au contenu secret qu’ils ne devront ouvrir qu’en temps voulu... Et leur mission est de taille…    Cathy Ytak écrit ici une belle histoire en dix chapitres courts, dix journées racontées sous forme de mails …Beaucoup d’humour et de tendresse pour raconter l’amitié ! Un livre conseillé par mon fils de 9 ans et que j’ai savouré !  

Pendant les vacances, cet été on n’oublie pas les lectures pour les enfants !!!!

"Tu vois on pense à toi", Cathy Ytak 

Clément et Nolan sont deux meilleurs amis ! Avec Alwena, l’amie d’enfance, ils forment un trio inséparable ! Jusqu’au jour où, suite à un accident Alwena ne peut être présente au séjour classe de mer. Si les deux garçons ont la chance de partir dix jours sur l’île Scobier, Alwena est clouée sur un lit d’hôpital…Toutefois, les deux petits amis trouvent une solution pour faire vivre à Alwena quand même ce séjour… Chaque jour, les deux garçons se connectent à l’ordinateur de la maitresse pour raconter la journée passée…Quant à Alwena, elle leur a confié une mystérieuse boite avant leur départ. Une boite bien lourde au contenu secret qu’ils ne devront ouvrir qu’en temps voulu... Et leur mission est de taille… 

 

Cathy Ytak écrit ici une belle histoire en dix chapitres courts, dix journées racontées sous forme de mails …Beaucoup d’humour et de tendresse pour raconter l’amitié ! Un livre conseillé par mon fils de 9 ans et que j’ai savouré !

 

18 juillet 2019

La Minute Livres DELPHINE DE VIGAN-GRATITUDES

C’est le deuxième volet d’un triptyque entamé avec « Les Loyautés » … tryptique qui explore les lois souterraines de notre rapport intime au monde, les sentiments les plus profonds …   « Vous êtes-vous demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette. » C’est comme ça que commence le roman de De Vigan …   L’histoire de Michka, une vieille femme qui perd peu à peu l’usage de la parole et qui sentant venir la fin veut dire merci … Pas un merci de politesse qu’on dit à longueur de journée … mais l’expression d’une vraie, profonde reconnaissance à un couple qui l’a sauvée pendant la guerre …   C’est un livre bouleversant sur les liens d’affection, de compassion et de gratitude  … On se fait cueillir … au milieu de ces choses que l'on ne dit pas. Des choses qui ne se racontent pas en général …   Alors vous me direz …  Ca ne fait pas trop livre de vacances comme ça entre crème solaire et beignets … parce que c’est vrai c’est un livre sur la fin de vie et la dépendance … Mais c’est un roman solaire …  empli de douceur … un livre de bons sentiments qui font du bien qui ne verse jamais dans le pathos … Je vous jure que vous refermerez « Les gratitudes » avec un sentiment de paix …

C’est le deuxième volet d’un triptyque entamé avec « Les Loyautés » … tryptique qui explore les lois souterraines de notre rapport intime au monde, les sentiments les plus profonds …

 

« Vous êtes-vous demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette. »

C’est comme ça que commence le roman de De Vigan …

 

L’histoire de Michka, une vieille femme qui perd peu à peu l’usage de la parole et qui sentant venir la fin veut dire merci …

Pas un merci de politesse qu’on dit à longueur de journée … mais l’expression d’une vraie, profonde reconnaissance à un couple qui l’a sauvée pendant la guerre …

 

C’est un livre bouleversant sur les liens d’affection, de compassion et de gratitude  …

On se fait cueillir … au milieu de ces choses que l'on ne dit pas. Des choses qui ne se racontent pas en général …

 

Alors vous me direz …  Ca ne fait pas trop livre de vacances comme ça entre crème solaire et beignets … parce que c’est vrai c’est un livre sur la fin de vie et la dépendance …

Mais c’est un roman solaire …  empli de douceur … un livre de bons sentiments qui font du bien qui ne verse jamais dans le pathos …

Je vous jure que vous refermerez « Les gratitudes » avec un sentiment de paix …

16 juillet 2019

La Minute Livres CARL PINEAU - Le Sicilien

« Oui en fait ces deux policiers font partie d’une trilogie sur les Nuits Nantaises, un milieu que connaît bien Carl Pineau, pour avoir vécu à Nantes pendant des années avant de s’installer en Asie aujourd’hui. Alors dans ce deuxième opus, nous sommes dans les années 90. Et dans ce polar, que j’ai lu comme le premier d’une seule traite, eh bien c’est une jeune albanaise qui est assassinée … et dans des conditions plus que sauvages. Je vous épargne les détails… Son corps est retrouvé dans le coffre de Dario d’origine sicilienne et qui travaille dans une boîte de nuit nantaise. Un meurtre, des disparitions, un incendie criminel… On plonge aussi dans l’histoire personnelle de Dario, une enfance difficile. Dario est donc le narrateur et principal suspect, et l’enquête elle est menée comme dans le premier polar par l’inspecteur Greg Brandt. Carl Pineau a quitté Nantes en 2009 pour le Canada, où il a fait deux ans en création littéraire à l'Université de Québec. Je confirme qu’une fois commencé, on ne lâche pas ce polar sombre... Retrouvez « Le Sicilien » aux éditions Lajouanie, dans la collection « Policier mais pas que… »… On a hâte déjà que sorte le 3ème dernier de la Trilogie des Nuits Nantaises, qui se tiendra lui dans les années 2000.   En attendant bonne lecture et bel été sur Hit West !  

« Oui en fait ces deux policiers font partie d’une trilogie sur les Nuits Nantaises, un milieu que connaît bien Carl Pineau, pour avoir vécu à Nantes pendant des années avant de s’installer en Asie aujourd’hui.

Alors dans ce deuxième opus, nous sommes dans les années 90. Et dans ce polar, que j’ai lu comme le premier d’une seule traite, eh bien c’est une jeune albanaise qui est assassinée … et dans des conditions plus que sauvages. Je vous épargne les détails…

Son corps est retrouvé dans le coffre de Dario d’origine sicilienne et qui travaille dans une boîte de nuit nantaise.

Un meurtre, des disparitions, un incendie criminel… On plonge aussi dans l’histoire personnelle de Dario, une enfance difficile. Dario est donc le narrateur et principal suspect, et l’enquête elle est menée comme dans le premier polar par l’inspecteur Greg Brandt.

Carl Pineau a quitté Nantes en 2009 pour le Canada, où il a fait deux ans en création littéraire à l'Université de Québec.

Je confirme qu’une fois commencé, on ne lâche pas ce polar sombre... Retrouvez « Le Sicilien » aux éditions Lajouanie, dans la collection « Policier mais pas que… »… On a hâte déjà que sorte le 3ème dernier de la Trilogie des Nuits Nantaises, qui se tiendra lui dans les années 2000.

 

En attendant bonne lecture et bel été sur Hit West !

 

15 juillet 2019

LECTURE ETE AVEC

Entre quatre couples d’amis ! Si vous avez aimé le film « Barbecue » vous allez adorer « L’Ivresse des libellules » … Quatre couples d’amis dans la quarantaine qui décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve ... Ca a tout pour être super … Mais l’ambiance va rapidement devenir électrique … La faute aux caractères et aux petites névroses de chacun, aux modes de vie différents aussi et puis à des parents qui ont un peu oublié ce qu’était leur vie avant les enfants … Et pour mettre le feu à tout ça débarque une jeune et jolie célibataire …   Les personnages de Laure Manel ont un caractère bien trempé : vous avez l’infirmière phobique des microbes, l’institutrice calme, posée, celle qui ne se sent pas bien dans son corps et qui va profiter de ces vacances pour poursuivre un régime draconien et essayer de reconquérir son mari … Avec tout ça … tout devient rapidement un problème … à commencer par l’attribution des chambres …  

Entre quatre couples d’amis !

Si vous avez aimé le film « Barbecue » vous allez adorer « L’Ivresse des libellules » …

Quatre couples d’amis dans la quarantaine qui décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve ...

Ca a tout pour être super …

Mais l’ambiance va rapidement devenir électrique …

La faute aux caractères et aux petites névroses de chacun, aux modes de vie différents aussi et puis à des parents qui ont un peu oublié ce qu’était leur vie avant les enfants …

Et pour mettre le feu à tout ça débarque une jeune et jolie célibataire …

 

Les personnages de Laure Manel ont un caractère bien trempé : vous avez l’infirmière phobique des microbes, l’institutrice calme, posée, celle qui ne se sent pas bien dans son corps et qui va profiter de ces vacances pour poursuivre un régime draconien et essayer de reconquérir son mari …

Avec tout ça … tout devient rapidement un problème … à commencer par l’attribution des chambres …

 

11 juillet 2019

La Minute Livres Agnès Martin Lugand / A la lumière…

Un livre détente, sans prise de tête, bien écrit… et qui raconte donc l’histoire d’une jeune femme Hortense, professeur de danse à Paris, et qui entretient une liaison avec un homme marié... Une liaison qui ne la comble pas mais elle a du mal à l’admettre… Au cœur de ce récit, sa blessure à la cheville. De cette blessure, sa vie en sera bouleversée…  Je ne vais pas vous raconter la fin de l’histoire, pas hyper originale je m’en doutais depuis une bonne centaine de pages (sur près de 400), mais on s’attache à cette belle jeune femme, personnage sensible, triste à Paris, et qui se révèle en rayon de soleil en Provence… Bonne lecture et bel été à l’écoute d’Hit West ! »

Un livre détente, sans prise de tête, bien écrit… et qui raconte donc l’histoire d’une jeune femme Hortense, professeur de danse à Paris, et qui entretient une liaison avec un homme marié... Une liaison qui ne la comble pas mais elle a du mal à l’admettre…

Au cœur de ce récit, sa blessure à la cheville. De cette blessure, sa vie en sera bouleversée…

 Je ne vais pas vous raconter la fin de l’histoire, pas hyper originale je m’en doutais depuis une bonne centaine de pages (sur près de 400), mais on s’attache à cette belle jeune femme, personnage sensible, triste à Paris, et qui se révèle en rayon de soleil en Provence…

Bonne lecture et bel été à l’écoute d’Hit West ! »

09 juillet 2019