Xynthia : la Cour d'Appel de Poitiers plus clémente avec les élus

4 avril 2016 à 13h13 par La rédaction

HIT WEST
2 ans de prison avec sursis et interdiction définitive d’exercer un mandat électoral. C’est la peine à laquelle a été condamné ce matin René Marratier, l’ancien maire de la Faute sur Mer, poursuivi pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d’autrui dans le procès en appel de la catastrophe Xynthia. Son ancienne adjointe à l’urbanisme Françoise Babin et le fils de celle-ci, Philippe Babin, ont eux été relaxés. La cour d’appel de Poitiers a donc prononcé un arrêt à l’opposé du jugement en première instance aux Sables d’Olonne, où les trois prévenus avaient été condamnés à de la prison ferme.
Le parquet général de la cour d’appel, qui avait requis de la prison ferme à l’encontre des trois prévenus, dispose d’une semaine pour se pourvoir en cassation.
Ecoutez les réactions recueillies ce matin à la sortie du tribunal de Poitiers par Charlotte David
le soulagement de René Marratier, qui est donc ressorti libre du tribunal…
Didier Seban, l’un des avocats de René Marratier…
l’immense tristesse mêlée de colère de Gisèle Arnault, l’une des nombreuses parties civiles. Son père fait partie des 29 victimes décédées la nuit de la tempête…
la déception de Renaud Pinoit, président de l’AVIF, l’association des victimes de la tempête…