Xavier Dupont De Ligonnès : le déroulé du week end

14 octobre 2019 à 4h15 par Mathieu LOPINOT

L'homme arrêté vendredi soir à Glasgow n'était donc pas Xavier Dupont de Ligonnès. Comment les polices écossaises et françaises ont-elles pu faire une aussi grosse erreur ? Que s'est-il passé entre vendredi soir et samedi midi ?

HIT WEST

Après 16h d'incertitude les tests adn ont parlé. Incroyable méprise. Cet homme arrêté en Ecosse est en fait un citoyen originaire. L s'apl guy joao, c'est un français d'origine portugaise, il habite en région parisienne mais se rend fréquemment dans le secteur de Glasgow où habite sa femme. Vous imaginez le choc quand vendredi soir la police écossaise vient l'arrêter à la descente de l'avion et lui annonce que c'est l'homme le plus rechercher de France. Le suspect numéro 1 d'un quintuple meurtre à Nantes il y a 8 ans.

Que s'est-il passé pour qu'en l'espace d'une nuit entre vendredi soir et samedi midi, on passe de ''on a arrêté Xavier Dupont de Ligonnès'' à ''en fait non, ce n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès'' ?
Tout commence vendredi après-midi par ce renseignement des policiers écossais qui préviennent les policiers français, qu'un homme qu'ils pensent peut-être être Xavier Dupont de ligonnès s'apprête à prendre un avion à Roissy direction Glasgow. Les enquêteurs de la pj de Paris vont à l'aéroport, mais trop tard, l'avion décolle. Les écossais interpellent alors l'homme à l'atterrissage à Glasgow. Ils comparent les empreintes digitales et pour eux, c'est le nœud de cette histoire, le résultat est positif.

Vers 19h vendredi, les policiers écossais préviennent la pj parisienne, ils sont catégoriques. C'est bien Xavier Dupont De Ligonnes qui est là sous une fausse identité. L'information est diffusée. La première dépêche AFP tombe à 21h01.

Dans la nuit le procureur de Nantes appelle à la prudence. Il ne conteste pas les tests sur les empreintes digitales. Les écossais à ce stade d'ailleurs sont toujours formels, mais le procureur rappelle que seule l'ADN pourra déterminer s'il s’agit bien de Ligonnès.

Mais la le doute s'installe : il y a un témoignage du voisin de Guy Joao en région parisienne qui affirme que ce n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès qui a été arrêté par la police. à 8h samedi matin, les policiers de la pj parisienne, qui ne sont pas encore arrivés sur place à Glasgow, commencent à douter.

Entre 8h et 9h samedi matin, les policiers étudient la photo de Guy Joao qui est interrogé par la police Ecossaise. Ils ont énormément de mal à reconnaitre Xavier Dupont de Ligonnès. C’est vrai, 8 ans de cavale, ça change un homme mais là, il aurait pris énormément de poids. Il est chauve et surtout, le test de base que font les policiers, mesurer l'écart entre les yeux, ne correspond pas du tout avec une photo de Xavier Dupont de Ligonnès.

vers 10h samedi, les policiers écossais rétropédalent, ce n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès. 

Et à 12h45, l'information tombe : le test adn, celui qu'on attendait, est formel, il ne s'agit pas de Xavier Dupont de Ligonnès qui a été arrêté vendredi soir.