Bretagne

Virtual Regatta, la course en ligne qui cartonne !

10 novembre 2020 à 18h01 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Virtual Regatta

Le succès de la course en ligne, la Virtual Regatta Offhore, ne se dément pas. Les skippers professionnels sont partis dimanche dernier depuis la Vendée pour un tour du globe, mais en ligne les inscriptions des marins virtuels se poursuivent.

Près de 700 000 joueurs ! Si dimanche 33 skippers sont partis à l’assaut du globe, au départ des Sables-d’Olonne, pour un tour du monde sans escale et sans assistance, ils étaient beaucoup plus nombreux sur Internet prêts à lancer leur bateau en mer... Quelque 450 000 « gamers » se sont élancés le jour J sur la Virtual Regatta Offshore, la célèbre course en ligne qui existe depuis 2006. Une course lancée à l’époque lors d’une édition de la Route du Rhum reliant Saint-Malo et la Guadeloupe. 14 ans plus tard, la Virtual Regatta Offshore séduit bien au-delà des « Voileux », les amateurs et fans de voile. Philippe Guigné, Président et Fondateur de la Virtual Regatta, joint par Dolorès Charles

Écouter le podcast

« Un fan ce n’est pas forcément un pratiquant, mais c’est quelqu’un qui développe un intérêt pour la course en question, qui va aller voir les news sur le site officiel du Vendée Globe, qui va la suivre etc. Vous pouvez très bien être fan de football sans être joueur, eh bien c’est la même chose avec la Virtual Regatta Offshore… Même sans être voileux, et c’est la moitié de nos joueurs donc c’est très important, vous pouvez jouer, mais ce qui est dingue, c’est que les régatiers voire les meilleurs du monde, par exemple le tenant du titre Armel Le Cléac’h, mais aussi Loïck Peyron, François Gabart, Vincent Riou, il y a quand même là-dedans trois anciens vainqueurs du Vendée Globe, eh bien cette année ils le font en virtuel, ce qui montre bien qu’à la fois le jeu est accessible à tous, et qu’en même temps les meilleurs marins du monde s’y expriment, s’y amusent, et s’y entraînent… »

Un succès mondial, boosté par le confinement !

Depuis le dimanche 8 novembre jour du départ des 33 skippers, le jeu a séduit d’autres adeptes : 700 000 inscrits ce jeudi matin. Le président Philippe Guigné a en ligne de mire le chiffre de un million, il ne sera peut-être pas atteint cette fois, mais le succès est énorme. Principales raisons, le développement de la Virtual Regatta au-delà des frontières de l’Hexagone, et le confinement :

Écouter le podcast

« Le jeu est très apprécié, on a de plus en plus de joueurs qui viennent de l’étranger… parce qu’avant on était très franco-français et puis avec notre accord avec la Fédération mondiale de voile et de nouveaux partenaires, on a une exposition plus internationale… Nous avons des joueurs qui viennent d’Australie, d’Allemagne, d’Angleterre ou des USA. C’est vrai qu’il y a aussi le confinement qui a tendance à booster tout ce qui est numérique. Comme on est un peu plus chez soi que d’ordinaire, tout le milieu du gaming est un peu boosté par rapport à ça... Je ne sais pas quel est le facteur mais dans tous les cas cela joue un peu plus… »

La particularité de la Virtual Regatta Offshore, c’est que les inscriptions se poursuivent après le départ, et les conditions d’entrée dans le jeu sont alors différentes de la vraie course en mer, Philippe Guigné :

Écouter le podcast

« C'est une particularité du jeu qui est vraiment bien, c'est que vous pouvez vous inscrire à tout moment, et nous avons un système qui vous permet d'être hélitreuillé en mer, ça c'est une chose que l'on ne peut pas avoir dans le monde physique, ça couterait un peu cher mais dans le monde virtuel. Alors si vous voulez partir maintenant - ce soir, demain, etc. c'est possible, vous ne partirez pas des Sables d'Olonne, vous partirez de là où se trouve la flotte en général aujourd'hui. Bien sûr, vous ne serez pas en tête, parce que ceux qui sont là depuis le début et qui bataillent, ceux qui sont les mieux placés resteront les mieux placés.... mais par contre vous n'êtes vraiment pas loin. On conserve toutes nos chances... Il y a deux éditions, le vainqueur est parti avec plus de deux jours de retard..."

Les astuces pour gagner

Peut-on laisser le bateau plusieurs heures sans être derrière son ordinateur ? Evidemment. Existe-il des astuces pour bien figurer au classement final, oui. L’anticipation peut aider les gamers à performer pour Philippe Guiné le fondateur de la Virtual Regatta :

Écouter le podcast

"Le coeur du jeu c'est de trouver la meilleure route, pour réussir à boucler son tour du monde le plus vite possible... On n'a pas besoin de régler en finesse les voiles, on ne barre pas son bateau, on fixe des caps... On est vraiment sur la dimension stratégique. Cela veut dire que bien jouer c'est anticiper, cela veut dire regarder la météo et surtout les prévisions météo à 1 heure, à 8 heures, à 12 heures, à 24 heures ou 48 heures et là on voit telle dépression ou tel anticyclone qui se déplace de telle façon dans le monde, et pour moi le meilleur chemin ce serait de faire ci ou ça, c'est ça le coeur de la réflexion !"

Un challenge entre potes !

La Virtual Regatta c’est une compétition en ligne mais c’est aussi une compétition interne, entre amis, entre collègues, ou au sein de la cellule familiale.

Écouter le podcast

"En fait, la vraie compétition dans Virtual Regatta elle est là, ce sont des dizaines de milliers de compét' entre quelques amis, quelques collègues, quelques parents, au sein de même famille et je vois ça partout... D'une certaine manière on prend le large, on est certes derrière notre téléphone ou notre ordinateur, mais on prend un peu le large quand même, et en même temps cela nous permet de continuer à voir son réseau social, à échanger avec ses amis et ses collègues, etc. C'est d'ailleurs beaucoup utilisé dans les entreprises pour ça !"

La Virtual Regatta Offshore est à retrouver sur ce site, vous y retrouverez toutes les conditions pour accéder au jeu !