Actualités sportives

Vendée Globe : J-9 pour 3 skippers rencontrés avant le départ

30 octobre 2020 à 09h48 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Archives Hit West

Le Vendée Globe, ce mythique tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance approche : son grand départ sera donné le dimanche 8 novembre à 13h02 ! Cette année, covid-oblige, le départ se fera à huit-clos.

Le Vendée Globe a fermé les portes de son village hier soir aux Sables-d’Olonne. Les 33 skippers, eux, ont l’obligation de se confiner à partir de ce  dimanche à une semaine du grand rendez-vous, mais certains marins ont déjà commencé leur isolement. Pour le départ de la course, le 8 du mois de novembre, il se fera sans public. Jusqu’à hier, la jauge prévue était de 5.000 personnes côté Chaume & 4.000 côté Sables et il était prévu 5.000 navigateurs en mer également... Simon Reungoat, qui commentera le départ en direct pour Hit West a rencontré quelques skippers & skippeuses en amont du grand départ.

Armel TRIPON (« L’Occitane en Provence »)

Le nantais de 45 ans, qui a fait son apprentissage à Concarneau (29) / en Bretagne, a décidé de devenir skipper professionnel après une victoire sur la mini-transat en 2003… 17 ans plus tard il réalise un rêve, une première participation au Vendée Globe, avec un bateau capable de jouer les premières places… Pour Armel Tripon, le Vendée Globe, c’est une course légendaire:

Écouter le podcast

Comme de nombreux sportifs de haut niveau, le navigateur nantais a imaginé ces 3 mois de compétition autour du globe avec Ronan Lafaix, un préparateur mental personnel:

Écouter le podcast

Sur les pontons de Port Olonna, son bateau semble différent des autres !

Écouter le podcast

our cause de confinement pour un mois, La fête ne sera pas vraiment gâchée par les conditions sanitaires…

Écouter le podcast

Maxime SOREL (« V and B - Mayenne »)

Le Cancalais/Breton de 34 ans fait partie des 18 « bizuts » à s’élancer en solitaire autour du monde. Révélé par une belle 2e place sur la Route du Rhum 2015 en Class 40, le breton porte les couleurs de son département de cœur, la Mayenne, et le numéro 53… Il est aussi parrain depuis longtemps de l’association « Vaincre la Mucoviscidose », symbolisée par un dragon sur les voiles de son bateau. Maxime Solel se dit impatient de vivre cette grande première…

Écouter le podcast

Il se sent porté par tout un département, qui est aussi son sponsor…

Écouter le podcast

Il a préparé minutieusement l’absence de sommeil sur le Vendée Globe…

Écouter le podcast

Clarisse CREMER (« Banque Populaire X »)

La jeune Parisienne de 30 ans, diplomée de HEC, elle, a tout plaqué il y a 5 ans pour faire de la voile son métier et s’installer en Bretagne à Locmiquélic (56). Repérée par l’équipe Banque Populaire, qui a remporté le dernier Vendée Globe avec Armel Le Cléach, la bretonne d’adoption se fait connaitre par de nombreuses vidéos devenue virales où elle manie humour et sens de la mise en scène… Elle est l’une des 6 femmes à s’élancer sur cette édition, un record. Elle assume sans fausse pudeur que la peur fait partie de la préparation d’un Vendée Globe que l’on affronte pour la première fois…

Écouter le podcast

La Team Banque Populaire, qui avait gagné avec « Le Chacal » Armel Le Cléac’h il y a 4 ans, a choisi cette fois de soutenir la belle histoire de Clarisse.

Écouter le podcast

Le départ est annoncé dimanche 8 novembre à 13h02.