Vendée Globe : Charlie Dalin laisse le leadership

15 décembre 2020 à 5h37 - Modifié : 15 décembre 2020 à 8h07 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Charlie Dalin
Crédit: Vincent Curutchet @apivia

Un suspense de folie sur le Vendée Globe 2020-21... soucis techniques pour le havrais Charlie Dalin sur Apivia qui met sa course entre parenthèse.

On a appris hier soir le système de foil bâbord endommagé pour APIVIA. Un bateau skippé par Charlie Dalin, qui est "en train d’analyser la situation avec son équipe à terre pour mesurer l’importance des dégâts (...) Précisément, l’avarie observée ne semble pas liée à un choc avec un OFNI car le foil bâbord est intègre. Elle concerne sa cale basse (point d’appui bas du foil, jonction entre le foil et le bateau) qui est endommagée. Charlie s’est donc d’abord concentré sur la fixation du foil en question pour sécuriser le puits." Pendant ce temps, ses poursuivants au classement Thomas Ruyant sur LinkedOut et Yannick Bestaven sur Maître Coq 4 ont pris les devants de la flotte… 






Thomas Ruyant reste lui handicapé par l’absence de son foil bâbord et Yannick Bestaven pourrait grapiller quelques précieuses heures pour s'être détourné un temps pour porter secours au naufragé Kevin Escoffier. C'est en effet demain que les bonifications seront dévoilées. "Les 5 membres du jury international nommés par la Fédération Française de Voile travaillent d’arrache-pied depuis le sauvetage du skipper de PRB par Jean Le Cam le 1er décembre. Une analyse fine des trajectoires et du temps passé pour les skippers déroutés (Yannick Bestaven et Boris Herrmann) et du sauvetage à bord de Yes We Cam ! communément étudiés avec la Direction de course est nécessaire avant de présenter les bonifications en temps."





Des skippers pas en avance


Les trois premiers IMOCA ont doublé la longitude du Cap Leeuwin avec 3 heures et 20 min d’écart le week-end dernier (3h20 entre Dalin et Bestaven, 9 min entre Ruyant et Bestaven), une poignée de figues comparé à la distance qu’il reste à parcourir.



La météo sur cette première moitié du parcours du Vendée Globe n’aura pas souri aux skippers de tête. Charlie Dalin aura mis 34 jours et 20h depuis les Sables d’Olonne pour rejoindre la pointe sud-ouest de l’Australie, le même temps à deux heures près qu’Alex Thomson en 2012 alors en 3e position ! C’est dire si les nouveaux foilers n’ont pu encore exprimer tout leur potentiel ! A l'arrière sous l’anticyclone des Mascareignes dans l’océan Indien, Romain Attanasio, Boris Herrmann, Damien Seguin, Arnaud Boissières expliquent aux vacations et au travers de photos et de vidéos leurs réparations diverses et variées : voiles, safrans, petites voies d’eau… chaque jour apporte son lot de bricoles sur la longue route vers Les Sables d’Olonne.


C’est reparti pour Initiatives Cœur!






Après 9 jours d’escale suite à la collision de son IMOCA avec un OFNI, Samantha Davies a repris la mer et continue désormais son tour du monde, hors course !