Bretagne

Vacances : les gîtes à la campagne ont particulièrement la côte

05 juillet 2020 à 14h24 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Les Français sont en vacances depuis ce week-end ! Mais des vacances spéciales, coronavirus oblige... Avec la situation sanitaire actuelle, les Français resteront massivement à l'intérieur de nos frontières, les gîtes ruraux séduisent comme l'a constaté notre reporter Yann Launay.

Cet été, les Français vont changer leurs habitudes, ils resteront principalement dans l'Hexagone, et pour le mode d'hébergement, les gîtes à la campagne ont, sans surprise, particulièrement la cote cette année. Confirmation avec Yves Jehanno, directeur des Gîtes de France Morbihan, rencontré par notre reporter Yann Launay :

Écouter le podcast

"En juillet, on a une forte augmentation des réservations : entre 45 et 50% de plus par rapport à l'année dernière... On a un léger recul la dernière semaine du mois d'août, si on regarde en septembre, ça part très bien, et en octobre ça explose, il y a eu un report des vacances d'avril sur le mois d'octobre..."

GITE DE FRANCE KERVIGNAC PENHOET.jpg (580 KB)

Gîte de France Kervignac @YannLaunay

De bonnes nouvelles pour ces acteurs du tourisme breton. La clientèle française devrait compenser la raréfaction des touristes étrangers, et tout particulièrement l'absence des Anglais, nombreux à réserver des gîtes l'été dans l'Ouest. Marie-Thérèse et Gilbert possèdent un gîte à Kervignac - une longère avec piscine et grand jardin de 3000 m². Leur cahier de réservation pour cet été est raturé, mais rempli :

Écouter le podcast

"On avait des réservations cette année, très fort et toute la saison, avec les Anglais un an à l'avance... Ils ont tout décommandé, par rapport au corona... Et là on a compensé tout de suite : en juillet-août, ce sont des Français, des Belges, des Parisiens..."

Il a fallu s'adapter par rapport au Covid-19

Les Gîtes de France ont envoyé à leurs adhérents un protocole sanitaire complet, et les propriétaires de gîtes comme Marie-Thérèse et Gilbert se sont adaptés :

Écouter le podcast

"On a du produit pour les mains, des masques, toute la maison est nettoyée de fond en combles... On met des couettes, pas de couvertures, on élimine des objets, on simplifie pour avoir moins d'entretien... Donc il ne faut pas penser au corona, et se détendre, ici, tranquillement..."

Mais avec les contraintes supplémentaires liées au coronavirus, les tarifs ne vont-ils pas augmenter ? :

Écouter le podcast

"Ce n'est pas le cas : on maîtrise les tarifs en amont, en général les clients réservent longtemps à l'avance... Sauf cas marginal, on n'a pas constaté d'augmentation des tarifs... C'est vrai qu'il y a des désinfectants à acheter, des masques, du gel, c'est un coût pour les propriétaires mais ils ne le répercutent pas..."

GITE DE FRANCE KERVIGNAC PENHOET CHAMBRE.jpg (314 KB)

Gîtes de France Kervignac @YannLaunay

Un engouement qui ne compense pas la perte due au confinement

Cet engouement estival pour les gîtes peut-il compenser les pertes liées au confinement ? Pour Yves Jehanno, la réponse est non :

Écouter le podcast

"Il faut dire clairement les choses : ce qui a été perdu de mi-mars à fin mai a été perdu... On ne le rattrapera pas... En général en juillet-août-septembre, on ne loue pas trop mal, donc quand on fait une très bonne saison, c'est qu'on a fait en avant-saison, et en toute fin de saison, un bon remplissage, et là on se retrouve avec 90% de non location de mi-mars à fin mai..."