Actualités régionales

Une partie de la Mayenne masquée depuis lundi

03 août 2020 à 22h36 Par Emilie PLANTARD
Les adjoints ont livré les masques à chaque domicile de Juvigné
Crédit photo : @Vivre à Juvigné/Facebook

Les indicateurs démontrant que le virus circule toujours de manière active dans le département, la préfecture de Mayenne a imposé depuis ce lundi le port du masque dans tous les lieux publics, y compris à l’extérieur, dans 69 communes. Une contrainte supplémentaire pour ces habitants, pas toujours évidente à faire respecter.

Cela fait déjà quelques semaines que le virus circule activement dans le département de la Mayenne, notamment à cause de plusieurs clusters dans des abattoirs ou d’autres entreprises. La préfecture a donc pris la décision d’imposer le port du masque sur tous les lieux publics, y compris à l’extérieur, dans 69 communes du territoire. Celle de Juvigné en fait partie. Un seul cas répertorié, pas d’hospitalisation ni de victime, mais un cluster dans la communauté de commune dont elle fait partie. Pour le maire, Régis Forveille, a pris les mesures nécessaires, en distribuant les masques fournis par la préfecture.

Écouter le podcast
"A Juvigné on a fait le choix de mobiliser tout le conseil municipal, et les 15 élus municipaux se sont mobilisés pour faire du porte à porte et dans les boîtes aux lettres pour distribuer les masques que l’Etat nous a fourni. Moi ça me paraît plutôt pertinent, nous on est dans des petites communes avec des flux de personnes assez limités, donc les distanciations sont faciles à respecter, mais pour que ce soit simple et clair à appliquer, que tout le monde le fasse, ça ne me paraît pas infaisable. "

Pédagogie plus que sanction

Dans cette petite commune de 1400 habitants, le maire compte sur l’implication et le civisme de tous pour respecter cette obligation. En dehors de la gendarmerie, il sera difficile de contrôler régulièrement son application au quotidien.

Écouter le podcast
"On n’a pas de Police Municipale, on fait plus de la pédagogie. On ne va pas mettre des amendes aux personnes qu’on va croiser parce qu’elles ne portraient pas le masque. Après, on peut faire un rappel aux personnes, ce sont des gens qu’on connaît généralement, donc on peut faire un rappel simple de manière à ce que les gens puissent s’habituer. Ça ne va pas se faire du jour au lendemain mais petit à petit, à force de voir les gens porter le masque, ça va amener le reste de la population à le porter."

Le masque : Oui, un reconfinement : Non !

Depuis ce lundi, les rassemblements de plus de 10 personnes sont également interdits. La Belgique interdit la Mayenne à ses ressortissants et un médecin infectiologue expliquait dans les colonnes du Parisien ce dimanche, la pertinence d’un reconfinement en Mayenne. Si le scénario pas totalement exclu par l’ARS, il serait une aberration pour le maire de Juvigné.

Écouter le podcast
"A l’échelle de ma commune, je ne vois pas du tout l’intérêt. On a eu un malade, on n’a pas eu d’hospitalisation, je ne vois pas comment on pourrait bloquer toute l’économie à l’échelle de la commune ou de la communauté de commune. Qu’il y ait des interventions importantes en entreprise, effectivement là, il faut mettre les moyens. De là à bloquer toute la population dans sa liberté de circuler ou son développement économique, moi dans mon petit village ça me paraît disproportionné."

Une crise sans fin...

La petite ville fleurie de Juvigné est en manque de ses touristes cette année. Pas d’animations, pas de cars de tourisme… Le bourg est un peu plus triste cette année et cette situation sanitaire qui s’éternise n’arrange pas le moral du maire et de ses administrés.

Écouter le podcast
"C’est ça qui est peut-être le plus dur, hormis une personne qui pourrait être atteinte du Covid, c’est de se dire qu’on ne voit pas le bout. Moi je vois la rentrée scolaire qui approche, en terme de préparation je me projette déjà, et je me dis que c’était compliqué de mars à juin mais on voyait le bout avec les vacances. Là, repartir sur une année scolaire avec des contraintes sanitaires, psychologiquement, c’est difficile à gérer."

La Mayenne est regardée de très près par tous les territoires où des clusters apparaissent. C’est récemment le cas à Saint-Malo où une soirée privée entre jeunes a créé un nouveau foyer de contamination.