Une lampe bretonne désinfecte l'air des virus, dont le COVID-19

5 avril 2021 à 17h11 - Modifié : 5 avril 2021 à 17h28 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Yann Launay (Hit West)

En Bretagne, l'usine LOD Protect fabrique des luminaires qui à la fois éclairent et tuent les virus et les bactéries. Des luminaires bien utiles en ces temps de COVID-19.

Elle voit ses commandes exploser, depuis quelques mois : la société LOD Protect, dont l'usine est installée au Grand Fougeray, à mi-chemin entre Nantes et Rennes, propose une solution de désinfection de l'air unique en son genre. Elle fabrique des luminaires qui à la fois éclairent et tuent les virus et les bactéries, grâce aux UV-C, déjà utilisés par exemple pour désinfecter l'eau. Bien sûr, ce ne sont pas les UV-C qui éclairent la pièce - ce qui serait plutôt dangereux. Les UV-C sont invisibles de l'utilisateur, qui ne voit qu'un luminaire d'environ un mètre de long, décliné en plafonnier ou en lampadaire. Mais alors comment ça fonctionne, exactement ? La réponse de son concepteur, Olivier Moyen :

Olivier Moyen 1

"L'air est aspiré à l'intérieur du luminaire, dans ce qu'on appelle un tunnel de désinfection, équipé de leds UV-C. Au fur et à mesure où l'air circule à l'intérieur du luminaire, va se produire la désinfection, et ensuite l'air sera rejeté dans la pièce exempt des virus. On a un taux de désinfection de 99%, en une heure, pour des pièces allant de 15 à 35m²..."

La LOD'Air réduit les risques

Baptisée "LOD'Air" (LOD pour "Light of desinfection"), la lampe est déclinée en plafonnier, lampadaire, applique, pour être utilisée dans une multitude de lieux publics ou privés. L'installation d'une ou plusieurs lampes dans une pièce ne remplace pas le masque, mais permet de réduire les risques :

Olivier Moyen 2

"Le LOD'Air, c'est un geste barrière complémentaire. Comme on sait aujourd'hui que la contamination au covid-19, c'est à 95% dans l'air, quand on diminue la charge virale dans une pièce, on diminuele risque de contamination. On a une technlogie baptisée "bazook'air", un peu plus gros, qui permet par exemple de réouvrir les cinémas : on désinfecte 350 m3 par heure..."

Un peu de Bretagne dans la série "Emily in Paris"

L'usine du Grand Fougeray ne chôme pas : les commandes affluent de France et de l'étranger, pour équiper des mairies, des lycées, des salles de sport... mais aussi des lieux plus inattendus :

Olivier Moyen 3

"On est en train d'équiper le producteur d'"Emily in Paris", une série Netflix. Ils tournent la saison 2. Les acteurs, sur le plateau, ne peuvent pas porter de masque, et le producteur souhaite protéger ses acteurs, son équipe de tournage... On a fait un studio d'enregistrement à Paris, un hôtel de luxe en Bretagne, et des exemples on en a des centaines..."

Une interview de Yann Launay.

Pour le particulier, les LOD'Air sont vendues entre 700 et 1500 euros, en fonction du modèle, mais l'acheteur peut opter pour l'abonnement : il versera 29 euros par mois pour utiliser la lampe.