Une gigantesque marée noire souille le Brésil

6 novembre 2019 à 6h24 par Mathieu LOPINOT

HIT WEST

Une gigantesque marée noire souille le brésil depuis des semaines. Plus de 2000 km de côtes sont recouvertes de galettes d’hydrocarbure. 200 plages de sables blancs sont concernées et ça dure depuis juillet dernier.

Le président brésilien, Bolsonaro, a pointé du doigt la responsabilité d’un pétrolier grec, qui naviguait entre le Venezuela et l’Afrique. Les autorités brésiliennes ont constaté fin juillet des boulettes au large à 700 km des côtes. Et elles se sont échouées fin août sur les plages. L’une des plus importantes catastrophes écologiques de ces dernières années. Un désastre pour la faune et la flore. Le secteur regorge de baleines à bosse.

Reste que le gouvernement brésilien communique peu sur cette marée noire d’ampleur. En plus, là, la marée noire se dirige vers les côtes guyanaises. Les brésiliens nettoient les plages mais le pétrole revient sans cesse. Les pêcheurs ne peuvent plus travailler, une catastrophe économique aussi.

Les autorités brésiliennes suspectent un super tanker grecque mais ils ne sont pas certains. On ne sait pas si c’est un accident ou un acte volontaire. Il faut dire que le président brésilien, climato sceptique, est déjà sévèrement taclé pour sa gestion des incendies en Amazonie, pres de 8000 km² brulés, alors cette marée noire, ce nouveau désastre environnemental n’est pas non plus une de ces priorités.