Une babybox vendéenne

22 septembre 2017 à 13h07 par Katell LAGRE

Il y a un an, Maud Breton lançait la baby box Marmott', focus sur cette jeune entrepreneuse de Vendée.

HIT WEST
Crédit: Charlotte David

Nous sommes le 25 septembre, soit deux jours après le jour qui compte le plus grand nombre de naissances en France et dans la plupart des pays occidentaux. La raison : ces bébés ont été conçus le jour de l’an. Ce baby boom du réveillon nous donne l’occasion de faire un focus sur l’initiative d’une jeune entrepreneuse angevine, qui a des attaches en Bretagne et qui est aujourd’hui basée à Boufféré, en Vendée. Il y a un an, Maud Breton lançait la baby box Marmott’. Un concept importé de Finlande, où depuis 1938, le gouvernement offre des boîtes en carton à toutes les futures mamans. Elles contiennent tout le nécessaire aux premiers soins du bébé, et se transforment en berceau pour ses six premiers mois. Maud Breton a repris l’idée, et lancé le concept en France. Charlotte David l'a rencontrée.


Maud Breton

« J’ai découvert le concept à la naissance de mon troisième enfant, j’avais besoin de trouver quelque chose de plus léger qu’une nacelle ou un couffin. J’ai cherché sur Internet et j’ai découvert la baby box finlandaise. Je l’ai testée et j’ai décidé de créer la première baby box française, car ça n’existait pas encore en France. On retrouve un matelas, fabriqué à Angers, un drap housse, une alèze, et on peut compléter avec un trousseau de naissance. On peut ensuite donner une deuxième vie au carton, en l’utilisant comme coffre à jouets… On n’est pas sur une vulgaire boîte en carton ».


L’autre avantage de cette baby box, c’est qu’elle est légère et peut se transporter facilement. L’espace est sécurisé, et a permis en Finlande de faire baisser de manière spectaculaire la mortalité infantile, due notamment à la mort subite du nourrisson. Néanmoins, il n’est pas évident pour tout le monde d’imaginer faire dormir un bébé dans une boîte. Maud Breton a quelques arguments.

Écouter le podcast

« Le carton est un très bon isolant, qui permet de maintenir la chaleur, et qui est très résistant. On utilisait déjà des boîtes à chaussures pour y mettre nos prématurés il y a cent ans. Ca a permis de sauver des vies. Nous, on a travaillé avec des pédiatres, des sages-femmes pour tester le projet. Et le produit est homologué : il est conforme"



Les tarifs de la baby box Marmott’ : de 70 euros à 130 euros pour le pack bio. Comptez 5 à 7 euros de frais de port.
https://www.marmott.fr/