Un week-end confiné pour le Pas-de-Calais

5 mars 2021 à 9h45 - Modifié : 5 mars 2021 à 10h22 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST
Carte officielle des 23 départements placés sous surveillance
Crédit: @Matignon

Nouveau tour de vis pour les restrictions : pour le Pas-de-Calais, dans 23 départements de France mais aussi quelques mesures dans l'Ouest.

Après Nice et Dunkerque, le département du Pas-de-Calais est confiné le week-end à partir de demain 8h. C’est la principale annonce du Premier Ministre hier lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur la crise sanitaire. Désormais, 23 départements sont sous surveillance… soit 3 de plus : les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube. Les centres commerciaux de plus de 10 mille m2 seront fermés dans ces départements.






L’Ouest n’est pas concerné… à part par le couvre-feu maintenu à 18h. Et d’ailleurs, la Bretagne continue la solidarité avec les autres régions… Hier, deux nouveaux patients ont été accueillis dans nos hôpitaux. Deux patients transférés de Grasse dans les Alpes Maritimes à Saint-Malo.


L'ALLEGEMENT DES RESTRICTIONS PAS AVANT MI-AVRIL


Et l’allégement des restrictions n’est pas prévu au mieux avant la mi-avril, selon le ministre de la Santé. La circulation du virus s’étant accéléré depuis 15 jours… en cause : le variant anglais qui représente 60% des cas aujourd’hui.


« Mais ne nous sommes pas sur une hausse exponentielle de l’épidémie comme nous avons connu lors des 2 premières vagues » a précisé le Premier Ministre. Hier, la France a enregistré plus de 25 mille nouvelles contaminations et 295 décès supplémentaires en 24h. La situation se stabilise dans les services de réanimation.


En Pays-de-la-Loire par exemple, les indicateurs restent à un niveau élevé avec un taux de reproduction à 1,07. C’est en Mayenne que le taux d’incidence est le plus bas, dans le Maine-et-Loire où il est le plus élevé à plus de 186 cas pour 100 mille habitants.


MASQUE AU POIGNET.jpg (339 KB)


DES RESTRICTIONS DANS L'OUEST


Nouvelles restrictions anti-covid à Nantes… Le préfet de Loire-Atlantique a pris un arrêté pour interdire la consommation d’alcool sur les bords de l’Erdre et de la Loire. Une restriction prévue au moins jusqu’au 5 avril. Avec les beaux jours comme sur les quais de Seine à Paris, les nantais étaient nombreux à se réunir pour des apéros au bord de l’eau. Les rassemblements festifs à caractère musical sont également interdits.


A Saint-Brieuc, ce sont les animations de la Journée des droits des femmes qui sont annulées demain. La Préfecture des Côtes d’Armor a interdit la déambulation prévue en centre-ville. Le rassemblement revendicatif lui est maintenu lundi, place Duguesclin à 16h30. Le collectif à l’origine de l’événement ne décolère pas face à cette interdiction… alors que la braderie des commerçants elle est autorisée ces vendredi et samedi.


NOUVEAU COUP D'ACCELERATEUR POUR LA VACCINATION


Pour éviter un possible reconfinement, le gouvernement souhaite par ailleurs accélérer la vaccination dans les territoires notamment les plus touchés… Pour ce faire, 135 mille doses supplémentaires sont allouées depuis hier pour les départements prioritaires. Les pharmaciens eux vont pouvoir vacciner le 15 mars prochain. L’exécutif qui réfléchit à rendre la vaccination des soignants obligatoire… les soignants qui ne sont que 30% à s’être fait vacciner actuellement.






La vaccination qui reste tendue dans l’Ouest… problème de retard de livraisons des vaccins pour les médecins à Saint-Nazaire par exemple. Problème aussi à Quimper où 120 personnes de plus de 75 ans se sont présentées mardi pour se faire vacciner au centre d’Ergué-Armel… mais il ne restait plus qu’une seule dose de vaccin ! Ce sont les candidats à la vaccination qui ont mal compris le message de la plateforme de prise de rendez-vous en ligne… mais cela pointe du doigt les dysfonctionnements du processus.


Plus de 3,2 millions de Français ont été vaccinés dont plus de 1,7 millions ont reçu leurs deux doses. Jean Castex promet que d’ici l’été la vaccination aura été proposée à 30 millions de personnes en France… soit 2/3 des plus de 18 ans.






LES TESTS SALIVAIRES A PARTIR DU 11 MARS DANS LES ECOLES DE L'OUEST


1 700 médiateurs eux vont être recrutés pour les tests salivaires à l’école… le Ministère de l’Education nationale explique qu’ils seront chargés d’aider les professionnels de santé dans la réalisation des tests au sein des établissements scolaires. Le recrutement commence dès maintenant. Objectif : 300 mille tests par semaine en France.


En Bretagne et Pays-de-la-Loire, les premiers tests salivaires dans les écoles sont prévus le 11 mars, jeudi prochain... le temps de se préparer après le retour des vacances ce lundi.